Actualités

Bien vieillir à Bagneux
Imprimer cette actualité

Solidarité - Santé

Bien vieillir à Bagneux

Engagés dans des actions de prévention auprès des seniors, la Ville et le Centre communal d'action sociale (CCAS) leur proposeront de nouvelles prestations, à compter du 1er septembre prochain, afin de faciliter leur autonomie et rompre leur isolement.

"Samba", le transport à la demande

Un rendez-vous médical ? Une sortie culturelle ? Des démarches administratives à effectuer ?
Pour faciliter les transports quotidiens des seniors, la municipalité va mettre en place un service de transport à la demande, baptisé "Samba", et réservé aux habitants répondant à certains critères.
En pratique, les personnes âgées de plus de 70 ans ou les retraités en situation de perte d'autonomie devront réserver leur trajet, la veille avant midi, auprès de l'espace Senior. Ce véhicule spécialement aménagé comportera une rampe d’accès à l’arrière pour les fauteuils roulants, un marchepied et une barre d’appui pour faciliter la montée à bord. 

Pour bénéficier de ce service, il faudra s'inscrire auprès de l'espace Senior.

Plus d'infos sur Samba

Allocation pour l'aide à domicile

Les personnes âgées dépendantes peuvent, sous condition de ressources, bénéficier d’une aide financière de la Ville pour continuer à recevoir des services d’aide à domicile (entretien de leur logement, aide aux repas, aide à la toilette, etc.). Cette nouvelle allocation couvrira la différence entre le tarif horaire du prestataire et le tarif de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) versée par le Département, dans la limite de 2 euros de reste à charge par heure et de 20 heures par mois.

Ce dispositif entrera en vigueur à partir du 1er septembre 2018 et nécessitera une inscription auprès de l'espace Senior.

Plus d'infos sur l'allocation 

Infos pratiques

  • Espace Senior
    17 avenue Albert-Petit
    01 42 31 60 14

     

Moins d'infos
Bagneux refuse les expulsions sans relogement !
Imprimer cette actualité

Solidarité - Santé

Bagneux refuse les expulsions sans relogement !

Vendredi 30 mars, Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux et conseillère départementale des Hauts-de-Seine, signera un arrêté anti-mises à la rue commun avec 11 maires d’Ile de France.

Alors que le Président de la République s’était engagé à ce que d’ici la fin de l’année 2017, plus personne ne dorme « à la rue ou dans les bois », force est de constater que cet objectif est loin d’être atteint. 

 

En 10 ans, le nombre d’expulsions réalisées avec le concours de la force publique a presque doublé tandis que le nombre de personnes sans domicile fixe a augmenté de 58%. On dénombre également de plus en plus de familles à la rue avec des enfants. Cette situation n’est pas admissible.  

Fragilisés par la crise et la baisse du pouvoir d’achat, de plus en plus de ménages ont du mal à payer leur loyer. Ce phénomène ne touche plus seulement les familles les plus fragiles. Les « accidents de la vie » - souvent liés à l’emploi (licenciements, vacations, intérim, accidents de travail…), des problèmes de santé ou des séparations- affectent une très large partie de la population. A Bagneux, une centaine de foyers sont aujourd’hui menacés d’expulsion.

Selon Marie-Hélène AMIABLE, « Pour ces familles, perdre leur logement conduit à être privées de leurs droits, à une rupture traumatisante dans la scolarité des enfants et pour certains à l’errance. L’expulsion ne fait que renforcer la détresse et l’isolement des familles et porte atteinte à leur dignité. Comme le préconise la Circulaire du 22 mars 2017, personne ne doit être confronté à une expulsion sans s’être vu proposer une solution de relogement. C’est la loi. Elle n’est pas appliquée et c’est pourquoi je prends cet arrêté. L’Etat, garant du droit au logement, doit fournir une solution de relogement et personne ne doit être laissé à la rue».

Pour la maire de Bagneux, il s’agit d’alerter les pouvoirs publics sur l’urgence et la nécessité de renforcer et d’élargir les actions de prévention des expulsions et de privilégier le maintien dans le logement de toutes les familles concernées.

Plus d'infos
Vos rendez-vous médicaux sur Internet
Imprimer cette actualité

Solidarité - Santé

Vos rendez-vous médicaux sur Internet

Prenez vos rendez-vous avec le Centre Municipal de Santé directement en ligne.

A partir du mercredi 13 janvier à midi, plus besoin de décrocher son téléphone ou de se déplacer pour prendre un rendez-vous au Centre municipal de santé (CMS). Il suffit de se rendre sur la page du Centre Municipal de Santé ou sur le site mondocteur.fr pour connaître les créneaux disponibles de votre médecin généraliste, spécialiste ou de certains services paramédicaux, afin de bloquer un rendez-vous.

Pour accéder à ce nouveau service, il faudra vous enregistrer sur le site (mondocteur.fr), en communiquant ses nom, prénom, date de naissance, adresse électronique et numéro de téléphone portable.

Suivez la procédure proposée, c'est simple, rapide et sécurisé.

Chaque rendez-vous fait l'objet d'une confirmation par e-mail et d'un rappel par SMS, 24h avant la consultation. Le patient a bien sûr la possibilité d'annuler, via le site, un rendez-vous pris en cas d'indisponibilité.

Les services municipaux étudient la possibilité d'étendre ce service pour les soins dentaires, la radiologie et certaines spécialités paramédicales.

 

Plus d'infos

Fil rouge