Ecoutez

n°256 - Juillet/Août 2017

www.bagneux92.fr

L'objet du mois

Édito

Mois en images

Ils font la ville

Portrait Mehdi Ganouni

Dossier du mois

Points de vue

Grand angle

Conseils pratiques

On testé pour vous

Vie de la ville

Projet urbain

Sortir à Bagneux

Histoire et patrimoine

Coup de cœur

La page des enfants

Vie pratique

L'objet du mois Haut de page

Le livre en langue étrangère

Cette année, le thème de Copaca'Bagneux et de la Fête des vendanges c'est le voyage et la découverte du monde. Saviez-vous que l'on trouve à la médiathèque Louis-Aragon plus de mille ouvrages, dans une dizaine de langues étrangères ? Bilingues ou 100 % V.O, pour adultes ou pour enfants... tout le monde peut s'évader, quel que soit son niveau.

Et si on profitait de l'été pour se perfectionner en langues étrangères ? Rien de plus facile avec la médiathèque Louis-Aragon ! Outre les traditionnelles méthodes de langues, la médiathèque propose à tous les abonnés, depuis leur espace personnel sur son site internet, un accès à Mycow, un service spécialisé dans les cours d'anglais en ligne. Les débutants apprécieront aussi les livres pour enfants et les BD qui sont une excellente initiation, de même que la revue Vocable, disponible en anglais et en espagnol, qui propose pour chaque article un lexique des mots les plus compliqués. Pour les niveaux intermédiaires, les livres bilingues et les DVD, en mode sous-titré ou non, sont un excellent moyen de progresser et d'exercer son oreille ou travailler son accent. Les plus chevronnés ne sont pas oubliés, avec une véritable collection de romans à déguster en V.O, ou encore l'hebdomadaire américain TIME. Et pour ceux à qui cette littérature donnerait des ailes, vous pouvez emprunter des guides de voyage, pour partir pour de bon ou faire un tour du monde depuis votre fauteuil.
Jean-Marc Bordes

Édito Haut de page

Au programme cet été : vacances, bienveillance et vigilance !

Cette fois, l’été est bien là et le soleil est d’ores et déjà au rendez-vous. L’épisode de canicule du mois de juin a montré que la Ville était réactive et vigilante envers les plus jeunes et les seniors dans ces périodes de fortes chaleurs.
Des bouteilles d’eau ont été distribuées dans toutes les écoles, les agents du CCAS ont contacté individuellement tous les Balnéolais retraités ou isolés inscrits sur le registre des personnes vulnérables, la piscine a étendu ses horaires d’ouverture, un dispositif de "rideau d’eau" a été installé à la Pierre plate et des bénévoles de la Croix-rouge sont venus en renfort de nos équipes afin de réaliser des visites à domicile chez les plus fragiles.
Je regrette cependant que les fortes chaleurs servent de prétexte à quelques individus pour ouvrir les bornes incendie. Outre le gaspillage de l’argent public qu’elle génère, l’ouverture de ces bornes peut causer divers accidents, empêcher l’action des secours et limiter l’approvisionnement en eau courante des ménages alentours. J’ai donc pris un arrêté portant à 500 euros l’amende visant à sanctionner de tels actes et j’invite chacune et chacun à se montrer responsable.
En outre, nous devrons rester vigilants quant à l’actualité nationale. Je regrette en effet que le nouveau Président ait décidé de débuter son mandat en profitant de l’été pour s’attaquer au code du travail par ordonnances. Ce n’est, je crois, pas une bonne idée et encore moins le bon moment.
Si l’été apporte donc avec lui son lot de désagréments et d’inquiétudes, il reste heureusement une période appréciée de toutes et tous. La pause estivale est méritée après une année dense qui n’aura été de tout repos pour personne. Et comme chaque année, la municipalité se plie en quatre pour offrir des vacances à celles et ceux qui ne partent pas.
Séjours en colo, Copaca’Bagneux, ateliers de création des décors de Si t’es môme pour la Fête des vendanges, cinéma en plein air, musique, théâtre… il y en aura pour tous les goûts et pour tous les âges. C’est ainsi que nous faisons vivre, avec les moyens qui sont les nôtres, le droit aux vacances pour tous.
Très bel été à vous.

Marie-Hélène AMIABLE,
Maire de Bagneux
Conseillère départementale des Hauts-de-Seine

Mois en images Haut de page

Du 23 au 30 juin, les jeunes talents balnéolais exposaient leurs œuvres à la Maison des arts, qui leur a donné "carte blanche".

Les petits footballeurs des catégories U7 et U8 se sont affrontés sur la pelouse du Parc omnisports le 24 juin à l'occasion du challenge Ravera-Bouabid.

Les seniors étaient invités par le Centre communal d'action sociale à visiter la région de Beauvais les 17 et 24 juin. Le musée de la nacre, les a particulièrement intéressés.

Trois élus du village de Sinthiou Bocar Ali, au Sénégal, ont été accueillis à Bagneux fin juin pour découvrir le fonctionnement de notre municipalité.

Le festival organisé par la section capoeira du COMB a réuni de nombreux participants, les 3 et 4 juin au gymnase Romain-Rolland.

Comme chaque année, les Archers de Bagneux avaient rendez-vous le 17 juin au Parc omnisports pour leur traditionnel Tir du roy.

Démonstration très aérienne, le 17 juin, avec Jeux d'échelles de la compagnie Retouramont, dans le cadre du festival Hip'Cirq proposé par le Plus petit cirque du monde. Dans la foulée, l'association balnéolaise a fêté ses 25 ans d'existence !

Le 24 juin, les ados des catégories U12 et U13 ont participé au challenge de football Farulli qui avait lieu au Parc omnisports.

La ludothèque mobile, créée à la suite du temps fort #PasSansVous, proposait des jeux en famille le 17 juin au parc Richelieu. On la retrouvera cet été à Copaca'Bagneux.

Le 17 juin, Bagneux commémorait l'appel à la Résistance lancé depuis Londres par le général De Gaulle le 18 juin 1940.

Avec leurs collègues de plusieurs villes d'Île-de-France, les enfants du CSC Prévert inscrits au programme DEMOS se sont produits en concert à la Philharmonie de Paris le 17 juin.

Le théâtre Victor-Hugo a présenté, le 26 juin, toute la palette de sa programmation pour la saison 2017-2018.

Esteban Gomez (en gilet rayé), étudiant colombien en géologie, a visité jeudi 8 juin la centrale géothermique de Bagneux, une source d'énergie inexploitée dans son pays.

Les écoliers balnéolais ont décerné leur prix littéraire aux ouvrages qu'ils ont étudiés et sélectionnés toute l'année, le 20 juin sur le parvis de la médiathèque Louis-Aragon.

Les ateliers du mot vivant, nés d'un partenariat entre le Bureau information jeunesse et les collèges Joliot-Curie et Henri-Barbusse, présentaient leurs slams à l'espace Marc-Lanvin le 23 mai.

Ils font la ville Haut de page

JEUNESSE
Divercity distingué à Cannes !

Marouane, Brahim, Hajar, Sarah, Mouna, Yessine, Rafik, Mehdi et Christopher forment le collectif Divercity. Ces jeunes du quartier Nord ont gravi, et de belle façon, les marches du Festival de Cannes 2017 grâce à leur documentaire dont le personnage principal est la ville de Bagneux (lire Bagneux infos de mai p. 10). Comme si l'aventure n'était pas assez incroyable, ces Balnéolais du CSC Jacques-Prévert sortent même vainqueurs de leur catégorie grâce à la qualité du montage et du sujet traité. À l’origine de ce rêve complètement fou, leur participation au dispositif "Regards jeunes sur le cinéma" organisé par l’association ARTES Découverte et Vacances. Construit autour de la thématique "du faire-ensemble et de la mémoire", leur projet a pris de l’envergure pour devenir un véritable témoignage d’une ville où les valeurs du "vivre-ensemble" sont bien connues : "pour certains politiciens, c’est une belle idée, un concept. Mais pour nous, c’est une réalité, quelque chose de naturel, de culturel, puisque nous avons baigné depuis notre enfance dans cette acceptation de l’autre, cette mixité sociale et ce respect", précisent les intéressés. Leur documentaire, projeté fin juin au théâtre Victor-Hugo, leur ouvre automatiquement les portes du prochain Festival de Cannes en 2018. Chapeau les jeunes !

» Voir la vidéo : Un extrait du documentaire

FORMAITION
Marie, animatrice grâce au BAFA citoyen

Avec le BAFA citoyen, de nombreux jeunes Balnéolais de 18 à 25 ans ont été formés au métier d’animateur. C'est le cas de Marie Colné, 20 ans, étudiante en licence de STAPS (sports) à la fac d’Orsay. "Je voulais passer le BAFA car j’aime bien les enfants. C’est assez pratique de travailler l’été et de gagner un peu d’argent pour les études", raconte la jeune femme, diplômée en 2016. "Je suis allée à la mairie dans l’optique de m’inscrire et de payer, mais on m’a présenté cette formation qui était gratuite. J’ai tout de suite accepté." La formation au BAFA coûte 1 000 euros. Mais dans le cadre du BAFA citoyen, ouvert aux titulaires du bac et encore étudiants, la Ville prend en charge son financement. "On propose ensuite aux jeunes Balnéolais d'intégrer les structures de loisirs de la Ville et de travailler, ce qui renouvelle les équipes d’animateurs sur notre territoire", explique Faissoile Ali, chargé de la formation, conduite en collaboration avec Aroeven, un organisme spécialisé dans l’animation. C'est lui qui suit le groupe de jeunes apprentis qu'il rencontre au moins une fois par mois. Satisfait du sérieux de Marie Colné, Faissoile estime que ce dispositif permet que les jeunes "vivent leur ville autrement et obtiennent un diplôme". Dans le cadre de sa formation, la jeune femme a fréquenté les accueils de loisirs Joliot-Curie, Henri-Wallon et tenu un stand d’animation lors de Copaca’Bagneux. "C’est une des formations les plus joyeuses qui existent. On s’amuse, on fait des jeux, même si cela reste sérieux avec le volet sécurité. C’est vraiment bon à vivre", sourit Marie Colné, qui souhaite un jour devenir coach sportif.
Bureau d’Information Jeunesse :
01 45 36 44 70, bij@mairie-bagneux.fr

Portrait : VIRGIL LECLAIRE

Le jeu dans la peau

Entré par hasard, très jeune, dans le monde du cinéma, le jeune Balnéolais vient d'intégrer le Conservatoire national d'art dramatique et sera cet été sur les planches du festival d'Avignon.

"Je n’oublie pas la chance que j’ai, ni d’où je viens", martèle Virgil Leclaire. Heureux de chaque instant qui s’offre à lui, le jeune comédien de 23 ans garde la tête sur les épaules. Faire ce métier était loin d’être une vocation. "Mon père était animateur dans un accueil de loisirs dans la ville et une directrice de casting est passée quand j’avais 6 ans. Comme je n’avais pas d’expérience, je n’ai pas été pris pour le film Jeux d’enfants en tant qu’acteur mais en tant que doublure, se remémore le Balnéolais, qui a deux grands frères et une petite sœur. Aujourd’hui je dois énormément à cette femme, Laure Cochener, qui m’a rappelé par la suite pour plein d’autres castings."

Sur les planches d’Avignon
Court-métrages, téléfilms, films... durant son enfance et son adolescence, Virgil Leclaire enchaîne les tournages, un univers qu’il découvre et apprécie. À 10 ans, on le retrouve dans Un long dimanche de fiançailles, un film (très césarisé) de Jean-Pierre Jeunet avec Audrey Tautou et Gaspard Ulliel. Virgil Leclaire saisit sa chance et la route qui se trace pour lui. Après un bac économique et social, le jeune homme s’inscrit au cours Florent, la célèbre école de théâtre parisienne. En parallèle, il passe son BAFA et travaille en tant qu’animateur dans les écoles de la ville afin de payer ses cours. Aujourd’hui, il est un des rares élèves du très sélectif Conservatoire national d’art dramatique, situé sur les grands boulevards à Paris. Le fruit d’un dur travail.

"Virgil est curieux, sensible, généreux, présent, C’est une belle personne, décrit Paul Meynieux, 21 ans, étudiant au Studio-théâtre d’Asnières et ami du jeune Balnéolais. Sur scène, il est hyper instinctif et ne triche pas. La sincérité, c'est une qualité essentielle pour un acteur." Grâce au projet de ce jeune metteur en scène rencontré au cours Florent, Virgil Leclaire va monter ce mois-ci sur les planches du festival d’Avignon aux côtés d’autres amis comédiens. Elsa est un spectacle lumineux sur l’amour, sur lequel ils travaillent depuis un an. Il met en scène le recueil de poèmes de Louis Aragon paru en 1959. "Je n’avais jamais travaillé de poésie, mais j’étais motivé à l’idée de découvrir ce domaine", explique le jeune homme qui jouera également dans Dom Juan, la pièce de Molière, sur cette même scène, avec ses camarades du Conservatoire national d’art dramatique.
Quand il n’est pas sous les feux des projecteurs, Virgil Leclaire passe son temps à décortiquer les matches de football, les analyser et jouer aux jeux vidéos comme FIFA, même s’il avoue "ne plus avoir tellement le temps" aujourd'hui. Fervent supporter du Paris-Saint-Germain et grand fan de Ronaldinho, le jeune homme, originaire du quartier de l’Abbé Grégoire, s'est passionné très tôt pour le ballon rond qu'il a pratiqué durant six ans dans la ville. "Ma famille est ancrée à Bagneux depuis des générations. J’y ai grandi et je m’y sens bien. Ma vie est ici. J’aime les valeurs de mixité sociale qu'elle véhicule, souligne cet arrière petit-fils d’Henri Ravera, qui fut maire de Bagneux de 1964 à 1985). Mes professeurs tout comme les gens de mon quartier m’ont toujours poussé et encouragé à poursuivre dans ce que j’aime. Les autres ont cru en moi plus que moi-même", conclut-il en riant.

Nassima Ouaïl

Bio express
26 septembre 1993 : Naissance à Bourg-la-Reine
2003 : Interprète le rôle de Manech, 10 ans, dans Un long dimanche de fiançailles, de Jean-Pierre Jeunet.
Septembre 2012 : Entrée au cours Florent
Septembre 2016 : Entrée au Conservatoire national d’art dramatique
Juillet 2017 : Représentations au festival d’Avignon dans Elsa et Dom Juan

Dossier du mois

Déjà un air de vacances !

Mai et juin, sont traditionnellement des moments de joyeuses festivités dans tous les quartiers de la ville. Pour la fin de l'année scolaire, les écoles, les collèges et les accueils de loisirs ont ouvert leurs portes en grand, présenté leurs travaux de l'année et célébré le moment comme il se doit. Les associations culturelles et sportives, les centres sociaux et culturels, les équipements de la Ville s'en sont également donné à cœur joie. C'était aussi la période des fêtes de rues et de voisins. Une belle ambiance, que Bagneux infos vous invite à prolonger avec ce dossier tout en images !

L’école Maurice-Thorez en fête le 23 juin.

Fête de fin d’année à la crèche des Petits Moulins le 23 juin.

Spectacle de fin d’année des élèves de l’école élémentaire Henri-Wallon B le 24 juin.

Fête forum des deux centres sociaux et culturels le 24 juin.

Gala des ateliers musicaux de la Chaufferie le 23 juin.

Sa majesté des mouches par les élèves du collège Henri-Barbusse le 16 juin.

Spectacle de fin d’année des élèves de la maternelle Paul-Vaillant-Couturier le 17 juin.

L’ange et l’enfant par les élèves de CM1 des écoles Maurice-Thorez et Paul-Vaillant-Cuturier et les classes de CM2 CHAM, dans le cadre de Traverses 92, les 13 et 15 juin.

Représentation de Cosaan la pièce écrite par les élèves de 4ème1 et 4ème2 du collège Saint-Gabriel, le 16 juin.

Démonstration de percussions par les élèves à l’occasion des portes ouvertes du collège Joliot-Curie le 17 juin.Fête des voisins du quartier Anatole-France le 9 juin.

La rue Léon-Blum, le 9 juin, pour la Fête des voisins.

Fête des voisins rue des Blains, le 10 juin.

L'école Paul-Éluard le 10 juin pour sa fête de fin d'année.

Fête de fin d’année à Saint-Gabriel le 10 juin.

Concert de rue dans le centre-ville à l’occasion de la Fête de la musique du 21 juin.

La maternelle Marcel-Cachin en fête, le 10 juin.

Portes ouvertes du collège Romain-Rolland, le 16 juin.

Gala de fin d’année de l’association Rayon de soleil, le 10 juin.

Spectacle de danse contemporaine des élèves de la Maison de la musique et de la danse, le 11 juin.

Chorale des élèves de l’école Albert-Petit maternelle, le 24 juin.

Spectacle des élèves de la Maison de la musique et de la danse, le 11 juin.

Les classes CHAM d’Henri-Barbusse en représentation, le 9 juin.

Concert des élèves du conservatoire le 21 juin, pour la Fête de la musique.

Ballet des grandes classes de la Maison de la musique et de la danse, le 11 juin.

Les 25 ans du Plus petit cirque du monde, le 22 juin.

Chorale des élèves de la maternelle Joliot-Curie, le 22 juin.

Spectacle de fin d’année des élèves de Joliot-Curie et d’Henri-Wallon, le 2 juin.

Gala de fin d’année de l’association Conek’Team, le 8 juin.

Fête de fin d’année de l’EMS piscine, le 22 juin.

Points de vue



Des groupes politiques représentés au conseil municipal
Sur ces deux pages, chaque groupe représenté au conseil municipal dispose d'un espace comprenant au maximum 1 500 signes. L'utilisation d'un plus grand nombre de signes n'augmente pas cet espace, mais entraîne une réduction de corps du caractère d'imprimerie dans lequel la tribune est publiée (en clair, plus l'article est long, plus il est écrit petit et donc avec moins de lisibilité, ndlr). Le texte de la tribune d'expression doit parvenir à la rédaction de Bagneux-Infos au plus tard le 15 de chaque mois (précédant la publication, ndlr).

"Les tribunes d'expression doivent porter sur des sujets d'intérêt local relevant des compétences des collectivités territoriales ou de leur groupement".

Extrait de l'article 33 du règlement intérieur du conseil municipal, voté à l'unanimité lors du conseil municipal du 24 juin 2008.

Mouloud HADDAD
Adjoint au maire


Groupe Front de gauche communiste et citoyen

À Bagneux, l’été n’oublie personne

Et oui, c’est déjà l’été ! Cette fin d’année scolaire a été rythmée par de nombreux rendez-vous festifs et conviviaux : fête de la musique, fêtes d’écoles, restitutions de projets menés avec nos équipements culturels, événements sportifs, fête des centres sociaux et culturels, Alliances urbaines (vingtième édition !) ainsi que diverses initiatives associatives ou citoyennes… Pourtant pour beaucoup, l’été ne rime pas toujours avec plaisir. Attachée au droit aux loisirs et aux vacances pour tous, la municipalité s’organise donc : séjours de vacances pour petits et grands, sorties en famille à la mer proposées par les CSC ou le Centre communal d’action sociale, ateliers de préparation de la Fête des vendanges, sans oublier bien sûr Copaca’Bagneux. Au parc du Puits-Saint-Étienne ou lors des mercredis dans les quartiers, les Balnéolais pourront cette année encore voyager et se détendre dans leur ville. Animations, soirées musicales ou cinéma en plein air sont au programme de cette sixième saison. Pour autant et malgré la torpeur estivale, nous devons rester vigilants quant aux futures annonces du gouvernement. Annonces qui prévoient (par ordonnances !) de réduire les droits des salariés du public comme du privé ou encore – dans la continuité des deux derniers quinquennats – de baisser sévèrement les dotations aux communes. Le groupe des élus Front de gauche, communistes et citoyens vous souhaite donc un bel été et continue d’être à attentif, à vos côtés, à la défense des acquis sociaux et droits gagnés de haute lutte par nos aînés.

Aïcha Moutaoukil
Adjointe au maire


Groupe des élus socialistes

L’été…

Une période de repos et de découvertes, un moment pour les rencontres entre amis, entre parents… Une saison qui permet le "mieux vivre ensemble" ! C’est notamment cette volonté de convivialité qui nous guide lorsqu’on organise les mini séjours avec les animateurs de l’espace Marc-Lanvin. Ces moments de rencontre, entre jeunes, contribueront, comme les années précédentes, au-delà du plaisir de se retrouver, à l’apprentissage de la citoyenneté. L’été, ce sont aussi des fortes chaleurs qui nous font mieux mesurer le réchauffement de la planète et, en même temps, comprendre combien la décision du Président Trump de dénoncer la COP 21 est un acte d’une incroyable brutalité et d'une totale irresponsabilité ! La saison qui s’achève a été dominée par l’actualité politique nationale qui a vu l’élection d’un nouveau président de la République et d’une nouvelle Assemblée nationale. Cette recomposition politique du pays aura, sans aucun doute, des effets sur les moyens accordés par l’État aux communes. À l’heure où chacun dit vouloir une démocratie davantage participative, on ne pourrait comprendre que les pouvoirs locaux qui sont réellement les acteurs du dialogue et de l’action de proximité voient leurs capacités réduites ! L’été, c’est aussi l’occasion de marquer une étape en terme de bilan. Les travaux du métro avancent bien, malgré les désagréments des travaux… Notre ville continue à se transformer et à accueillir de nouveaux projets d’infrastructures et de logements. L’été à Bagneux, c’est aussi une période propice pour profiter de plusieurs initiatives, du 11 juillet au 11 août, c’est le temps de Copaca’Bagneux. Avant cette période nous aurons eu la possibilité de célébrer la Fête de la musique le 21 juin et d’enchaîner sur un autre festival très attendu par nos jeunes, Alliances urbaines qui s'est déroulé essentiellement sur deux jours, le 30 juin et le 1er juillet avec un grand concert à l'espace Léo-Ferré. Autant d’exemples qui témoignent de notre volonté de poursuivre notre objectif de "bien vivre ensemble à Bagneux". À toutes et tous, au nom du groupe socialiste, je vous souhaite un bel été !

PASCALE MÉKER
Adjointe au maire


Groupe europe écologie les verts

Chaleur et pollution en ville : attention aux espaces trop bétonnés ! Oui à la nature en ville !

Les écologistes, fiers d'appartenir à la majorité municipale, ont cependant un souci important quant à la place des espaces verts dans l'avenir de notre ville. En conscience, nous n'imaginons pas que pour gagner trois minutes de temps de trajet (en 2025...) un bus puisse écorner la zone très patrimoniale et verte qu'est le parc Richelieu ! Un lieu fréquenté par tous les Balnéolais qui se rendent à la médiathèque, à la Maison de la musique et de la danse et à la Maison des arts. Même si l'on fait entrer la médiathèque dans le parc, avec ses abords déjà végétalisés pour une grande partie, qui seront revalorisés et agrandis. Alors même que la Ville va construire une école dans le parc Robespierre et une autre dans le parc Rosenberg. Bien pour les enfants, certes ! Mais aussi moins d'espaces verts publics ! La construction de l'école dans le parc Robespierre ne doit d'ailleurs pas se faire sans que les mètres carrés disparus soient compensés dans le quartier, y compris pendant les travaux de la ligne 15 qui vont occuper pendant plusieurs années l'autre partie du parc, qui sera ensuite recréée.  Aujourd'hui à Bagneux, nous disposons environ de 8,5 m2 d'espaces verts publics par habitant. Demain sur le nouveau quartier des Mathurins avec environ 6 500 habitants prévus et seulement un parc public de 2,1 ha créé (sur 16 ha disponibles), de plus traversé par la voie de bus desservant le quartier – inappropriée et pour la sécurité des enfants et le calme nécessaire dans un parc ! – ce ratio sera de 3,2 m2 par habitant ! Dans le quartier Nord de la ville qui accueillera les deux lignes de métros, avec environ 4 700 habitants prévus et 3 ha d'espaces verts disponibles, le ratio sera de 6,3 m2. À l'heure où il est préconisé de se rapprocher au plus près des 10 m2 d'espaces verts publics par habitant, à Bagneux, le compte y est de moins en moins ! Nous ne pouvons que résister ! eelv-bagneux.fr

Patrice Martin
Conseiller municipal
Groupe Les Républicains/UDI
Union du Centre et de la Droite

La trêve estivale, trêve politique : qu’en est-il pour les Balnéolais et leur quotidien ?

C’est fait, après une campagne électorale complètement folle, Emmanuel Macron l’emporte nettement devant une extrême droite de plus en plus présente au fil des élections. Notre nouveau président n’a pas le droit à l’erreur. Ces premiers mois sont cruciaux, ils doivent conforter les Français dans leur choix de conduire à l’Élysée un président qui a promis une nouvelle vision de la politique. C’est donc une France en haleine qui attend Emmanuel Macron au tournant, pour jauger de sa capacité à mettre en adéquation ses promesses et ses actes. L’ensemble des composantes sociales-démocrates du centre, de droite et de gauche œuvreront dans ce sens pour que notre nouveau président réussisse à faire les réformes nécessaires pour redresser la France. Le ras-le-bol des électeurs est plus que tangible. Alors, entre promesses des uns et des autres, les attentes des citoyens se focalisent sur la mise en place d’une véritable édification d’un État de droit, la moralisation de la vie publique et un bien-être pour tous. La crise continue de peser sur les dépenses des Français. Plus de 30 % des Français ne partiront pas en vacances cet été, principalement les retraités et ceux qui ne partent qu'une fois dans l'année. C’est pourquoi notre groupe politique n’a pas voté l’augmentation des tarifs et taxes en 2017 et a même proposé de baisser les impôts locaux, considérant la politique de la majorité injuste et antisociale préférant dépenser l’argent du contribuable en propagande sous couvert de citoyenneté. Pour certains, il fait bon vivre et d’autres subissent dégradations continues, insécurité et ghettoïsation. La majorité a pris des engagements. Quand répondront-ils aux attentes légitimes des Balnéolais ? Bonnes vacances à ceux qui le pourront et une pensée solidaire pour les autres. Pour conclure nous souhaitons la bienvenue aux nouveaux habitants de Bagneux. Vos élus : A. Adélaïde, J. Chirinian, D. Huet, P. Martin, S. Zani.

Grand angle

Le Nanbudo au service de l'éducation

Dans quelques mois, ils seront moniteurs-éducateurs ou éducateurs spécialisés. Une quinzaine d'élèves de l'école CEMEA d'Aubervilliers ont passé deux semaines sur les tatamis du dojo de Bagneux pour découvrir l'art martial japonais du Nanbudo. Formés au mois de mai par Isabelle Amiel, responsable de cette discipline au COMB, ils pourront bientôt utiliser les techniques de cet "art du combat pour la paix", dans leur travail de médiation éducative. Un outil comme un autre – puisque toute activité peut servir à la médiation – pour aller au devant des personnes rencontrant des difficultés sociales, psychologiques ou physiques. Une approche éducative qui se marie parfaitement avec la philosophie des arts martiaux, selon laquelle "une voie, si elle n'est pas pour tous, n'est pas une voie". Enfants, adultes, quelle que soit votre condition physique, vous pouvez également vous initier au Nanbudo (infos : 06 12 48 11 47).
Photo : Yves Faven

Un Balnéolais sur le chantier du métro

Alors qu’il peinait à trouver un emploi stable, Amadou Ba, 40 ans, a pu bénéficier, comme plusieurs dizaines de Balnéolais, d’un contrat d’insertion sur le chantier de construction de la ligne 4 du métro. Au bout de cinq mois, il a obtenu un CDI auprès de l’entreprise de construction Pizzarotti. Nous l’avons suivi toute une journée sur le chantier. L’occasion d’observer l’état d’avancement des travaux.

La journée de travail commence à 7h30 précises. Amadou Ba (à gauche) fait le point avec Adao Fernandez, assistant du chef de chantier, sur le planning de la journée.

Amadou travaille depuis plusieurs mois sur le chantier de construction de la future station terminus de la ligne 4, au rond-point des Martyrs de Châteaubriant.

Sur le quai de la future station terminus de la ligne 4, les passagers emprunteront cet escalier pour rejoindre la ligne 15 du Grand Paris Express.

Responsable de la benne d’approvisionnement en béton, Amadou la vaporise d’huile tous les matins pour éviter que le béton ne colle sur les parois.

Remplie de sa cargaison, la benne est descendue par une grue dans la tranchée, où les ouvriers récupèrent le béton pour construire les cloisons de la future station.

La benne est ensuite débarrassée des résidus de béton pouvant rester au fond.

Et là au déchargement de poutrelles métalliques, qui sont stockées en surface avant d’être descendues par une grue dans la tranchée.

La benne est consciencieusement nettoyée une fois son utilisation terminée et préparée pour une prochaine utilisation.

En attendant la prochaine demande de béton, Amadou Ba donne un coup de main sur les différents postes du chantier. Ici il aide à la construction d’une passerelle de sécurité.

Pour se préserver des fortes chaleurs à la surface, il se rend de temps en temps dans les tunnels. Ce tunnel rejoindra d’ici peu celui creusé depuis le carrefour Marx-Dormoy, où sera située la future station Verdun.

Conseils pratiques

Service public
La Mairie annexe à votre service

Située à l’angle des rues Schweitzer et du Port Galand, sur l’esplanade, au-dessus du centre commercial des Bas-Longchamps, la Mairie annexe et ses cinq agents vous évitent de vous rendre à l'Hôtel de ville pour un grand nombre de démarches, le sourire en prime. L'accueil en guichet unique regroupe plusieurs services, permettant à tout habitant d'accomplir les formalités nécessaires dans des domaines comme ceux de l’éducation (calcul du quotient familial, inscription en crèche, aux accueils de loisirs…) ou de la gestion administrative (délivrance de carte nationale d’identité et passeport, uniquement sur rendez-vous…). S'y ajoutent des permanences gratuites. En matière de santé, la Caisse régionale d'assurance maladie d'Île-de-France (CRAMIF) propose ainsi son aide le jeudi matin (sur rendez-vous au 01 41 13 49 27). Une assistante sociale de l’espace départemental d’action sociale tient une permanence le mercredi matin (sur rendez-vous au 01 55 58 14 40), pour vous faire bénéficier d’un accompagnement personnalisé. L’association Nouvelles Voies (01 45 47 62 00) dispense le vendredi après-midi une aide juridique (droit des étrangers…) tandis que l’Association Solidarité Prévention Expulsion (07 82 10 47 96) accompagne le jeudi après-midi les personnes éligibles au droit au logement opposable (DALO). Rappelons que la Mairie annexe, ouverte du lundi au vendredi (et jusqu’à 19h30 le jeudi), dispose aussi d’une borne CAF et d’une permanence Sécurité sociale en accueil libre, le lundi matin, de 9h à 12h. Enfin, pour tout renseignement sur le quartier des Bas-Longchamps et son conseil de quartier, vous pouvez vous adresser à Sandra Ayrault, à la fois sa référente et la responsable de la Mairie annexe.
Mairie annexe : 8 résidence du Port Galand, 01 45 47 62 00

ÉDUCATION
Retrouver le chemin de l’école

Difficulté à s’inscrire dans la filière ou l’établissement de son choix ? Rien n’est définitivement perdu ! Le Bureau information jeunesse (BIJ) de la Maison de la citoyenneté Thierry-Ehrhard coordonne en effet le dispositif "Sos Scolarité" pour accompagner les jeunes qui ne sauraient pas où poursuivre leur scolarité. La structure accueille ces derniers ainsi que leurs familles jusqu'au 24 juillet puis à partir du 28 août. Elle leur propose de bénéficier des réseaux de la ville et de les informer sur les différents dispositifs du service municipal de la Jeunesse. Le BIJ travaille notamment en partenariat avec l’Inspection académique, le Centre d'information et d'orientation de Montrouge, la Mission locale, les établissements scolaires de la ville. Objectif ? Lutter contre le décrochage scolaire, prévenir l’exclusion sociale et informer les jeunes sur les différentes procédures…
BIJ : 30 rue Jean-Longuet, 01 45 36 44 70 (Melissa Regilus, coordinatrice)

SANTÉ SOLIDARITÉ
En cas de canicule

Dans le cadre des mesures préventives en cas d’alerte canicule, la municipalité et le Centre communal d’action sociale (CCAS) en collaboration avec la Croix-rouge se mobilisent pour aider les personnes vulnérables à passer le cap des grosses chaleurs. Une salle climatisée, avec des animations, est à disposition pour les seniors qui le souhaitent au sein de la Résidence pour personnes âgées du Clos La Paume. N’hésitez pas, dès aujourd'hui, à vous signaler auprès du CCAS ou à signaler une personne âgée de votre entourage ou votre voisinage vivant seule. Une équipe se chargera d’appeler toutes les personnes signalées et de prendre de leurs nouvelles en cas de pic de chaleur. Ne buvez pas d’alcool mais régulièrement de l’eau, mouillez votre corps, maintenez votre maison au frais, évitez les efforts physiques, mangez en quantité suffisante… et donnez des nouvelles à vos proches.
CCAS : 01 42 31 60 14 - Canicule Info Service : 0 800 06 66 66

On a testé pour vous

Troc ton talent !
Comment j’ai été initié à l’art des sushis

Vous avez un savoir-faire caché ou connu ? Vous souhaitez troquer une heure de jardinage contre un atelier de cuisine japonaise ? Troc ton talent, le réseau d’échanges et de savoirs monté par les habitants avec l'aide de la Ville est fait pour vous !

"Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours." Telle est la devise du réseau d’échanges et de savoirs Troc ton Talent ! Ce samedi matin, à 10 heures, j’ai rendez-vous au centre social et culturel de la Fontaine Gueffier, pour y rencontrer la quinzaine de bénévoles à l'origine du projet appuyé par l'équipe du Centre communal d'action sociale et le service Citoyenneté de la Ville, depuis le temps fort citoyen #PasSansVous. Riche idée dont le concept-même s’inscrit, selon les ambassadeurs, dans "une logique de transmission, de découverte où l’on donne de soi, sans obligation de résultat". Bricolage, cuisine, jardinage, yoga… Tous les talents sont les bienvenus ! Pour s’inscrire, rien de plus simple, m’indique-t-on, alors qu’un membre apporte des viennoiseries et qu’un autre sert le café et le thé aux nouveaux arrivants. D’abord, lire et signer la charte avant de s’inscrire sur le registre des talents, où figurent deux colonnes : "je donne" et "je reçois". Puis, rendez-vous est pris chez Ingrid, spécialiste des sushis, pour une version balnéolaise de "Un dîner presque parfait". J’y retrouve aussi Jocelyne, qui troque une heure de couture ou de cuisine colombienne contre un cours de cuisine nippone. Riz japonais, feuilles d’algues grillées, avocats, saumon cru. Tout est prêt sur la table. Au fourneau ! D’abord faire cuire le riz, mélanger avec du vinaigre de riz et une once de sucre. Éplucher les avocats, couper le daikon (radis blanc) en fines lamelles, et le travail peut commencer ! Pendant que Jocelyne remue le riz gluant, Ingrid ôte la peau du saumon et tapisse de riz la feuille d’algue, en mouillant bien ses mains "car le riz, ça colle", avant de placer délicatement le saumon, l’avocat, puis le daikon dessus : "il faut le raccourcir", précise notre hôte. "On roule comment ? Dans ce sens-là ?", interroge l’apprentie, dans un joyeux éclat de rire. Quelques minutes plus tard, de délicieux makis puis une rangée de sushis s’alignent harmonieusement. Verdict ? "C’est super bon", déclare Jocelyne qui doit désormais un échange à Ingrid ou au collectif.
René Zyserman

Contact : Centre communal d’action sociale, 01 42 31 60 19

Notre initiatrice Ingrid
Cette férue de cuisine japonaise aime à partager ses recettes de petits plats variés, qu’elle accompagne de saké ou de bière. Livres à la main, Ingrid est toujours partante pour concocter des tapas à la japonaise (gyoza, onigiri, sushi, maki…). En cuisine, convivialité rime avec créativité pour celle qui a rejoint, dès ses débuts, l’équipe de Troc ton talent, invitant tous les Balnéolais à franchir le pas, "car du talent, tout le monde en a un peu en soi".

Vie de la ville

Les maisons tout en bois sortent de terre

Vendredi 23 juin, Yasmine Boudjenah, première adjointe au maire en charge de l'aménagement urbain, a posé la "première planche" des maisons en bois, dont la construction vient de débuter du côté impair de la rue Ledru-Rollin. En accession sociale à la propriété, les quinze maisons ont trouvé preneur très rapidement et seront livrées en mars prochain à leurs heureux propriétaires. Construites avec un revêtement en bois par le promoteur coopératif Coopimmo, selon les plans du célèbre architecte Paul Chemetov, elles contribuent, pour Yasmine Boudjenah, à la "variété des formes urbaines autour de notre centre ancien", à deux pas de la coulée verte.

Les bouches d'incendie ne sont pas des jeux !

L'épisode caniculaire du mois de juin a vu ressurgir une pratique irresponsable et dangereuse à Bagneux comme dans plusieurs villes de banlieue parisienne. Des habitants s'autorisent à forcer les bouches d'incendie, libérant de l'eau à forte pression qui peut former des geyser de 5 à 6 mètres de hauteur. La force de la pression constitue, bien sûr, un danger pour les auteurs de ces actes mais aussi pour toutes les personnes passant à proximité. La quantité d'eau libérée provoque également des dégâts, parfois lourds, dans les caves et les parkings. Elle peut aussi générer des courts-circuits et des risques d'électrocution. Récemment, à Nanterre, un immeuble a été privé d'électricité et d'ascenseur pendant plus de six heures, après l'ouverture sauvage d'une bouche d'incendie ! Ces actes de vandalisme, passibles d'une amende de 500 euros et de poursuites judiciaires, ont aussi pour conséquence de priver potentiellement les pompiers d'une ressource en eau pour éteindre un incendie. Bref le "street-pooling", comme certains l'appellent, n'a rien de cool. C'est ce que rappellent le rappeur Youssoupha et le basketteur Mam Jaieth, dans un beau clip intitulé : La bouche C la vie !

» Voir la vidéo : Le clip de Youssoupha et Mam Jaieth sur youtube.com

L’architecte de l’école-parc Robespierre désigné

Après une sélection par concours, c’est le projet du cabinet Archi 5 Prod, associé à l’entreprise de construction Sylvametal, qui a été choisi pour concevoir la future école-parc Robespierre parmi les trois projets finalistes. Avec sa configuration en forme de fer à cheval offrant des cours orientées vers le parc Robespierre, cette école comportera 20 classes – 8 classes de maternelles et 12 classes élémentaires – dont deux classes qui pourront être affectées soit à la maternelle soit à l’école élémentaire en fonction des effectifs. La salle multiactivités, la bibliothèque, la ludothèque et la cour de récréation élémentaire pourront être mutualisées entre l’école, l’accueil de loisirs et le public (en dehors du temps scolaire et périscolaire).
L’école sera située dans la moitié Sud du parc Robespierre, l’entrée se fera par la rue de Verdun via un cheminement piéton. Les travaux de construction de l’école débuteront à la fin du premier trimestre 2018 pour une ouverture en septembre 2019. Ils cohabiteront avec les travaux de construction du réseau du Grand Paris Express, le tunnelier qui creusera les galeries souterraines devant arriver début 2018. Une zone tampon entre le chantier du Grand Paris Express, qui doit s’achever en 2022, et l’école sera mise en place pour limiter la gêne pour les écoliers. La partie Nord du parc sera renaturée par la Société du Grand Paris, une fois les travaux du métro terminés.
Pour rappel, c’est le projet de l’équipe Jean-François Laurent et Brelan d’Arch qui a été retenu pour l’école-parc Rosenberg (lire Bagneux infos de juin, p. 26). Nous reviendrons plus en détail sur ces deux projets dans le dossier spécial rentrée du Bagneux infos de septembre.

Tranquillité vacances
Pour que vacances ne riment pas avec cambriolage, le dispositif Tranquillité vacances est mis en place chaque année durant la période estivale par la Police nationale et la Police municipale. Il garantit le passage régulier de patrouilles à votre domicile pendant votre absence et vous avertit en cas de problème. Pour pouvoir en bénéficier, il suffit de remplir un formulaire d’inscription soit directement à la Police municipale, 5 rue Salvador-Allende, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h (permanence jusqu'à 17h30 les mardis et jeudis), soit sur le site prefecturedepolice.fr ou service-public.fr, au minimum deux jours avant la période d’absence.
Attention aussi aux faux agents d'EDF-GDF, du Syndicat des eaux, de la mairie, aux faux livreurs, pompiers ou policiers qui demandent à entrer chez vous. Ils détournent votre attention pour pouvoir vous dérober argent et objets de valeur. Pour vous protéger de ces malfaiteurs, n’ouvrez jamais la porte à un(e) inconnu(e), ne le ou la faites jamais entrer chez vous sans une carte professionnelle ou un justificatif de passage. Si la personne entre, suivez-la dans tous ses déplacements, ne la laissez pas sans surveillance, ne révélez pas l’emplacement de votre argent ou vos objets de valeur et ne communiquez jamais votre numéro de carte bancaire. Si vous êtes témoin ou victime d’un cambriolage, appelez immédiatement le 17 ou le commissariat au 01 55 48 07 50.

Halte aux barbecues sauvages !
L’arrivée des beaux jours et des vacances d’été est propice aux soirées barbecue en famille ou entre amis. Cependant pour des raisons de sécurité, de respect de la tranquillité, de la salubrité et de l'ordre publique, il est formellement interdit d’utiliser des barbecues et/ou divers dispositifs de cuisson sur les voies et les espaces publics ainsi qu’autour de tous les équipements publics municipaux. La municipalité a pris un arrêté en ce sens le 7 juin. Tout contrevenant pourra se voir sanctionné d’une amende et de la confiscation du matériel. Des dérogations pourront toutefois être accordées dans le cadre du déroulement de festivités ou de manifestations, sur autorisation de la mairie, après acceptation d’une demande écrite détaillée adressée au service Citoyenneté, au minimum 15 jours avant l’événement.
Il est également possible d’adresser la demande par mail à citoyennete@mairie-bagneux.fr.

Bagneux passe à l’éco-pâturage
La ville a accueilli mi-juin deux nouveaux habitants très particuliers. Il s’agit d’une chèvre et d’une agnelle installées dans la friche des Monceaux pour contribuer à l’entretien écologique et durable de cet espace de nature. Suivis par le prestataire L’eden vert qui veille à leur santé et à ce qu’ils ne manquent de rien, les deux herbivores sont d’une efficacité remarquable pour débroussailler, même dans les endroits peu accessibles, limitant ainsi la prolifération de certaines espèces invasives. Ils contribuent également au développement de la biodiversité par une fertilisation naturelle. De quoi donner un caractère champêtre à notre ville !

Vous aimez les pigeons, ne les nourrissez pas !

Avec environ 350 individus, la population des pigeons à l'échelle de la ville est tout à fait raisonnable, selon une étude commandée fin 2011 par la municipalité à l'organisme spécialisé AERHO. L'association pointe cependant un certain nombre de foyers de surpopulation, qui correspondent souvent à des endroits où des habitants nourrissent les pigeons ou jettent de la nourriture. Cette concentration ponctuelle est dangereuse pour les humains comme pour les oiseaux. Trop concentrés et trop nourris, les pigeons se reproduisent à l'excès et favorisent la propagation de certaines maladies (salmonellose, turberculose, toxoplasmose) et la prolifération de parasites (poux, acariens, puces…). Les fientes, dégradent aussi les bâtiments, les peintures, les voitures. Enfin, la nourriture répandue attire aussi les rats, sources d'autres nuisances et maladies dangereuses pour l'homme. C'est pourquoi, il est préférable de laisser les oiseaux se nourrir seuls à partir des graines et insectes qu'ils trouvent dans la nature. Une attitude responsable, d'autant plus souhaitable que le nourrissage est interdit par le règlement sanitaire des Hauts-de-Seine et puni d'une amende de 450 euros. Sachez enfin que des moyens esthétiques et efficaces permettent d'éloigner les pigeons de vos balcons ou fenêtres : un simple moulin coloré fiché dans un pot de fleur peut suffire !

CMS : simplifier le parcours des usagers
À partir du mois de juillet, une nouvelle signalétique est testée au Centre municipal de santé (CMS). Elle vise à permettre aux usagers de se repérer plus facilement dans les locaux, qu’ils parlent ou non français, grâce à des icônes placées à côté du nom des services. Cette signalétique est le fruit d’une concertation, lancée en septembre 2016 lors du temps fort citoyen #PasSansVous Faites la ville ! et menée lors de plusieurs ateliers réunissant habitants, usagers et agents du CMS. "Nous allons tester cette signalétique tout au long de l’été, et en fonction du retour des usagers l’ajuster si nécessaire et la compléter dans le but de la pérenniser", explique le docteur Cédric Cheymol, directeur du CMS. Un outil de communication non verbale est également en cours d’élaboration pour faciliter les échanges entre les agents d’accueil et les patients. De même les agents du CMS parlant des langues étrangères ou la langue des signes française ont été identifiés afin de pouvoir être sollicités en cas de besoin. D’autres aménagements sont en cours d’étude, toujours en concertation avec les habitants et les usagers du CMS.

Bon pied, bon œil !
En poussant la porte du cabinet de réflexologie plantaire, on entend une petite musique zen qui s’envole subrepticement. Sur le palier, Fanny Gazengel-Prioul, 30 ans, nous accueille avec le sourire, dans son havre de paix, ouvert à Bagneux en février dernier. Ergothérapeute dans un centre de rééducation et réadaptation parisien, elle est aussi réflexologue, utilisant les "techniques de massage sur des points précis pour soulager des tensions". C’est en Asie qu’elle a découvert cette médecine alternative complémentaire. Mais attention, précise la thérapeute, "la réflexologie ne dispense en aucun cas d'une consultation médicale". Une lombalgie chronique, des douleurs articulaires ou musculaires, des problèmes digestifs ou cardio-respiratoires ? Selon la médecine chinoise, les pieds constituent une représentation miniaturisée du corps, dont "chaque terminaison nerveuse, appelée aussi zone réflexe, correspondrait à un organe", précise l’intéressée. Quand un organe est tendu, l’énergie ne circule pas et il y a un blocage sur un point précis de la plante du pied. Pour la réflexologue, l’objectif est donc de "stimuler les capacités d’autorégulation du corps" et de prendre en compte "l’être dans sa globalité". Pour cela, Fanny va suivre un "circuit complet", en insistant sur certaines zones, "éliminer un maximum de toxines" et permettre au client d’aller vers un mieux-être et de repartir... du bon pied.
Cabinet de réflexologie plantaire : 23 rue de Verdun, 06 78 90 67 08
Uniquement sur rendez-vous, le samedi de 8h à 12h30
reflexologie92.jimdo.com

Découverte de l'allemand en primaire
Ils ont 8 ans et savent déjà se présenter en allemand ou citer des noms de fruits et de légumes dans la langue de Goethe ! Pendant toute l'année scolaire, les élèves des deux CE2 de l'école Marcel-Cachin, ont pratiqué l'allemand une heure par semaine avec une de leurs institutrices spécialement formée pour cela, Natacha Dimitrieff. Le 21 juin dernier, ils ont même accueilli une intervenante allemande (photo) qui a joué avec eux dans cette langue soi-disant difficile. Dans le cadre de sa formation de future professeure de lycée en Allemagne, celle-ci passe un an en France et intervient dans les écoles, grâce à un programme proposé par l'Office franco-allemand de la jeunesse. Une bonne façon pour les enfants de se projeter, s'ils le souhaitent, vers le choix de la classe bilangue du collège Romain-Rolland lorsqu'ils entreront en sixième. Cette classe de collège, où les enfants apprennent l'allemand en plus de l'anglais, a d'ailleurs accueilli dans le courant de l'année, en visiteurs, des élèves de CM1 et CM2 de toutes les écoles de son réseau. Précisons que le même dispositif est en place, au Nord de la ville, dans le réseau du collège Joliot-Curie. Et l'anglais, direz-vous ? Il n'est pas oublié, puisque les élèves de l'école Marcel-Cachin, lorsqu'ils ne sont pas en cours d'allemand avec Mme Dimitrieff, apprennent la langue de Shakespeare avec l'autre maîtresse de CE2.

Garde de chats
L'association Les amis des chats libres de Bagneux se propose de prendre soin de votre chat à votre domicile pendant vos vacances. Le prix de ce service dépend de la prestation demandée et alimente le budget de l'association.
Renseignements : 06 08 24 35 35, laisser un message sur le répondeur

Du côté des TAP…
Un livre de jeux et un polar, écrits par les enfants

Deux web-magazines très bien faits ont été réalisés par les enfants de Bagneux dans le cadre des Temps d'activités périscolaires (TAP), avec l'aide de l'association Tous au web. L'énigme de la girouette présentée par les élèves de CM2 de l'école Maurice-Thorez est un vrai polar, qui nous plonge dans l'univers culturel et historique du centre-ville. Au fil de son enquête, l'héroïne Lola Krou découvre des informations passionnantes sur notre ville, distillées par le service des archives municipales qui a collaboré au projet. Quant à Expressions libres, réalisé par les CE2 de Marcel-Cachin et les CM2 de l'école Albert-Petit, il propose des BD, des jeux, des quizz sur les expressions. Vous y découvrirez notamment comment on dit "casser sa pipe" en japonais ou ce que les québécois ressentent quand ils ont "les yeux dans l'eau"...

Un livre de jeuxUn polar, écrits par les enfants

Le foot féminin a le vent en poupe
La section football du Club olympique multisports de Bagneux compte une section féminine depuis une vingtaine d’années. Avec cinq équipes – une senior, deux en U16, une en U13 et une en U11 – et une école de foot pour les 6-10 ans, la section connaît depuis quelques saisons un sérieux essor, avec cette année pas moins de 120 pratiquantes. L’engouement des demoiselles pour ce sport a conduit à l'organisation de deux tournois à Bagneux au mois de mai, l’un en futsal et l’autre avec une dizaine d’équipes de la région parisienne et des équipes étrangères. Les U16 sont allées disputer un tournoi à Lyon début juin où elles ont terminé à la deuxième place. Durant tout le mois de juillet, elles participent au tournoi Paris World Games, avec des équipes de la région parisienne mais aussi de différents pays du monde. Des stages ont également été organisés durant les vacances scolaires d’hiver et de Printemps et, dès la rentrée 2017-2018, des ateliers de foot féminin seront proposés dans trois classes de l’école élémentaire Joliot-Curie et peut-être aussi dans d’autres écoles. Ces ateliers seront également ouverts aux garçons qui le souhaitent.

Le Tour de France passe à Bagneux
Dimanche 23 juillet, les coureurs du Tour de France passeront par Bagneux. Partis de Montgeron (Essonne) à 16h50, ils par-
courront toute l'avenue Aristide-Briand (RD 920) aux alentours de 17h30 avant de s'élancer vers les Champs-Élysées, terminus de la grande boucle. La caravane publicitaire, qui précède les champions cyclistes, empruntera le même chemin dès 15h30. De 14h45 jusqu'à 18h l'avenue Aristide-Briand sera donc interdite à la circulation mais la traversée de l'avenue sera possible, de 16h30 à 17h15, au niveau des croisements avec la rue du Port-Galand, la rue Albert-Petit, ainsi qu'au carrefour de la Vache Noire.

Accueil des nouveaux habitants
Vous venez d'emménager à Bagneux ? La municipalité vous invite à un petit-déjeuner de bienvenue samedi 9 septembre à 10h à l'Hôtel de ville. Moment d'échange et de contact privilégié, cette matinée sera aussi l'occasion de vous informer sur l'ensemble des services et activités proposés aux habitants.
Réservation : 01 42 31 61 91
ou agroche@mairie-bagneux.fr

Infos travaux
Quelques travaux de voirie seront réalisés durant l’été : les trottoirs vont être refaits rue de la Pierre plate durant les deux dernières semaines de juillet, entraînant quelques gênes pour le stationnement. Le revêtement de la placette du Clos La Paume va être repris, des racines d’arbres soulevant le bitume à certains endroits. Au mois d’août et une partie du mois de septembre, des bornes amovibles vont être posées rue de la République pour empêcher toute entrée de véhicules les jours de marché, qui occupera cette rue le samedi matin à partir du 30 septembre. À noter enfin que l’avenue de Stalingrad sera rouverte à la circulation à partir de septembre, entre le carrefour Jean-Marin-Naudin et le rond-point situé derrière la piscine.

Fabriquons la Fête des vendanges
Que la fête… se prépare ! Pour contribuer à la bonne organisation de la Fête des vendanges, qui a lieu fin septembre comme chaque année, vous êtes tous conviés à participer aux ateliers, aux côtés des artistes, dans différents quartiers. Rejoignez donc vite les fabriques citoyennes au parc du Puits-Saint-Étienne, avec les Plastikeuses, présentes sur Copaca’Bagneux, mais aussi les petites fabriques du service Éducation. Objectif ? Récolter les idées pour concevoir ensuite les décors et les créations nécessaires à une fête inoubliable. Dans le cadre de Si t’es môme, projet emblématique mené conjointement par les équipes des accueils de loisirs, les équipements culturels, les bénévoles, les équipes et les familles, tout le monde va également mettre la main à la pâte pour confectionner, à la Maison des arts, les décors et les costumes mais aussi peaufiner les animations et les spectacles du week-end (lire aussi p.35). Cette année encore, les studios de la Chaufferie proposent des ateliers musique ouverts à tous à la Maison de la musique et de la danse, afin de créer un des spectacles de la Fête des vendanges. Quant aux centres sociaux et culturels, ils ouvrent aussi leurs portes afin de préparer avec vous la parade d’ouverture de la fête le samedi 23 septembre et d’autres surprises encore. Le choix est vaste, alors venez vite rejoindre les équipes entre les mois de juillet et de septembre !
Infos : Direction des actions culturelles, 01 41 17 48 12
Facebook : FetedesvendangesBAGNEUX

Horaires d'été de la Poste
Du 17 juillet au 26 août

Bagneux Centre, 2 avenue Henri-Barbusse, du lundi au samedi, de 9h à 12h30
Bagneux Châteaubriant, 32 avenue Henri-Barbusse, du lundi au vendredi, de 14h à 18h et le samedi de 9h à 12h30
Bagneux Bas-Longchamps, 1 place des Bas-Longchamps, du lundi au samedi, de 9h à 12h30

Rythmes scolaires : rien ne change à la rentrée

Il y a trois ans, la réforme des rythmes scolaires voulue par le gouvernement a conduit Bagneux, comme toutes les autres communes, à étaler la semaine d'école sur 4 jours et demi. Depuis la rentrée 2014, les enfants de maternelle et d'élémentaire ont donc cours le mercredi matin et peuvent pratiquer gratuitement des activités périscolaires financées par la Ville deux après-midi par semaine. Aujourd'hui, le nouveau gouvernement laisse les municipalités libres de revenir à la semaine de 4 jours, dès la rentrée prochaine. Afin de ne pas bouleverser précipitamment l'organisation des familles, des enseignants, des animateurs, de la restauration scolaire et surtout des enfants, Bagneux a décidé de maintenir l'emploi du temps actuel pour la rentrée 2017. Rien de change donc pour la prochaine année scolaire, hormis la rotation annuelle des écoles : celles qui proposaient les Temps d'activités périscolaires (TAP) les lundis et jeudis passent aux TAP les mardis et vendredis et vice-versa. La Ville organisera, dès l'automne, une concertation avec les représentants de toutes les parties concernées dans le cadre du Conseil éducatif local, pour décider des rythmes scolaires qui seront appliqués dans la commune à la rentrée 2018. Plusieurs paramètres seront pris en considération : l'intérêt des enfants bien sûr, en termes d'équilibre et d'apprentissage, mais aussi le maintien ou non des fonds d'État permettant de financer partiellement les TAP.

Projet urbain

La future crèche du quartier Victor-Hugo

D’ici un an, Bagneux accueillera une nouvelle crèche. Elle sera située dans la ZAC ÉcoQuartier Victor-Hugo, en rez-de-chaussée d’un immeuble de 70 logements, dont 46 logements sociaux et 24 en accession à prix maîtrisé, juste à côté du théâtre. Dotée de 90 berceaux, la crèche sera organisée en doubles unités avec deux espaces pour les petits, deux pour les moyens et deux pour les grands, de 15 berceaux chacun. Chaque unité aura une salle d’activités, un dortoir et un espace de change bien dissociés. Plusieurs salles seront mutualisées, notamment la salle de jeux d’eau, la salle de motricité intérieure et bien sûr le jardin, où seront installés des jeux et même un coin potager. Le bâtiment, construit par Efidis, sera passif en énergie, grâce à l’enveloppe du bâtiment et des vitres limitant la déperdition d’énergie ainsi qu'à une alimentation par le réseau de géothermie. Cette crèche essentiellement financée par la Ville (à 49 %) est cofinancée à 27 % par la Caisse d’allocations familiales, à 22 % par le Département dans le cadre de la municipalisation des crèches départementales et à 3 % par la Région. Elle ouvrira ses portes en septembre 2018.

Côté métros

M4
Première jonction de tunnels

Mardi 23 mai, les équipes du chantier ont procédé à la jonction de deux tunnels à Bagneux, à environ 15 m de profondeur. Grâce à l’utilisation d’un brise-roche hydraulique (BRH), la paroi, d’environ quarante centimètres d’épaisseur, qui séparait les deux tunnels a ainsi pu être percée. Dès 11h30, il était possible de passer du tunnel voûté réalisé en sous-terrain au tunnel rectangulaire réalisé à ciel ouvert. Aujourd’hui, 60 % des travaux de génie civil sont réalisés sur l’ensemble du tracé et les travaux du prolongement se poursuivent sur les trois lots du chantier.
prolongement-m4.fr

Ligne 15 sud
Les travaux s’intensifient à Bagneux

Alors que les travaux de comblement des carrières et d’adaptation de voirie continuent autour de votre future gare et du parc Robespierre, l’entreprise Vinci
Construction - Spie Batignolles s’installe dans le quartier de la Pierre plate pour la construction de l’ouvrage de service nécessaire au confort et à la sécurité des voyageurs du Grand Paris Express.
Laëtitia Haddad, votre agent de proximité est toujours disponible (le mardi de 16h30 à 19h30, le jeudi de 14h à 17h30 et le vendredi de 14h à 17h) dans votre Maison des projets, au 28 avenue Henri-Barbusse.

Sortir à Bagneux Haut de page


Parc du Puits-St-Étienne
Copaca, l’invitation au voyage

Du 11 juillet au 11 août, la 6ème édition de Copaca’Bagneux est placée sous le signe du voyage, de l’envol et des rencontres sans frontières.

Songer à la douceur d’un bel été et s’installer au parc du Puits-Saint-Étienne. Quoi de mieux que le village permanent de Copaca’Bagneux et son écrin verdoyant pour flâner, s’allonger, s’amuser, bouquiner, rêver, voyager… Cette année, plus d’une quinzaine d’associations sont présentes, permettant à chacun de vivre un moment privilégié de détente et de partage. En plus des différents ateliers (massage, langue des signes, jeux d’échec, pétanque, zumba, baby-foot, trampoline…) et espaces (restauration, buvette, aires de jeux pour les petits…), le village est relooké, de la tête au pied, en lien avec la thématique du voyage et de l'évasion : des voiles pour donner envie de prendre le large, des arbres habillés, une scénographie colorée avec des motifs africains, gitans ou indiens, un mobilier de palettes customisées. Comme la saison précédente, ce sont les tout-petits qui ouvrent le bal de Copaca’Bagneux en fanfare, grâce à un espace motricité, qui leur est entièrement dédié. Avec en prime, un concert musical et des surprises, rien que pour eux ! Amateurs de sensations fortes, le service des Sports et le service Jeunesse vous ont concocté un festival de nouveautés : de l’initiation au graff, ou encore au double dutch, qui consiste à exécuter des chorégraphies en sautant entre deux cordes tournant en alternance pour réaliser des performances. Sans oublier le PPCM qui vous initiera à la Slackline pour jouer les funambules sur une sangle à tendre entre deux arbres.

Frissons, émotions et sensations
Encore un peu de souffle ? Courez vite vers les activités de fabrication participative pour préparer la Fête des vendanges, dont le thème est l’envol, avec les Plastikeuses qui vous aideront à concevoir des objets volants non identifiés, et foncez vers les ateliers Si t’es Môme à la Maison des arts, ceux de la fanfare à la Maison de la musique et de la danse, ou ceux de préparation des parades, au sein des deux centres sociaux et culturels (voir page 30). C’est également le retour des guinguettes du lundi, initiées par l’espace Seniors du CCAS, pour danser aux rythmes de l'accordéon musette, de la guinche et des flonflons. Copaca’Bagneux, c’est aussi les vendredis de l’été, pour découvrir en famille les plus beaux airs de la musique créole, africaine ou jazz manouche.
Vous les attendiez ? "Les rendez-vous près de chez vous" s'invitent chaque mercredi dans les quartiers avec des après-midis sportives, artistiques et ludiques, clôturées le soir par un pique-nique ou un barbecue, un concert et… un film (La Vache, Nous trois ou rien, La vie rêvée de Walter Mitty…). Copaca’Bagneux vous surprendra également grâce à deux spectacles du festival "Paris l’été" dont celui du Collectif de la Bascule. Une mission taillée sur mesure et sur une piste en bois de 12 mètres de diamètre avec, en son centre, une bascule hongroise, pour cinq voltigeurs. Un sacré challenge où l’humour et l’agilité défient les lois de la pesanteur. Enfin, n’oublions pas les sorties à la mer, les petits ateliers de l’éducation, la ludothèque nomade, la médiathèque hors les murs, les courses d’orientation, les salons urbains et le bal du 13 juillet animé par Le Grand Pop, place Dampierre, avant de se retrouver au parc des sports où sera tiré, dès 23h le feu d'artifice (lire ci-contre). De quoi voyager jusque dans les étoiles.
René Zyserman
Programme : bagneux92.fr

Songer à la douceur d’un bel été et s’installer au parc du Puits-Saint-Étienne. Quoi de mieux que le village permanent de Copaca’Bagneux et son écrin verdoyant pour flâner, s’allonger, s’amuser, bouquiner, rêver, voyager… Cette année, plus d’une quinzaine d’associations sont présentes, permettant à chacun de vivre un moment privilégié de détente et de partage. En plus des différents ateliers (massage, langue des signes, jeux d’échec, pétanque, zumba, baby-foot, trampoline…) et espaces (restauration, buvette, aires de jeux pour les petits…), le village est relooké, de la tête au pied, en lien avec la thématique du voyage et de l'évasion : des voiles pour donner envie de prendre le large, des arbres habillés, une scénographie colorée avec des motifs africains, gitans ou indiens, un mobilier de palettes customisées. Comme la saison précédente, ce sont les tout-petits qui ouvrent le bal de Copaca’Bagneux en fanfare, grâce à un espace motricité, qui leur est entièrement dédié. Avec en prime, un concert musical et des surprises, rien que pour eux ! Amateurs de sensations fortes, le service des Sports et le service Jeunesse vous ont concocté un festival de nouveautés : de l’initiation au graff, ou encore au double dutch, qui consiste à exécuter des chorégraphies en sautant entre deux cordes tournant en alternance pour réaliser des performances. Sans oublier le PPCM qui vous initiera à la Slackline pour jouer les funambules sur une sangle à tendre entre deux arbres.

Frissons, émotions et sensations
Encore un peu de souffle ? Courez vite vers les activités de fabrication participative pour préparer la Fête des vendanges, dont le thème est l’envol, avec les Plastikeuses qui vous aideront à concevoir des objets volants non identifiés, et foncez vers les ateliers Si t’es Môme à la Maison des arts, ceux de la fanfare à la Maison de la musique et de la danse, ou ceux de préparation des parades, au sein des deux centres sociaux et culturels (voir page 30). C’est également le retour des guinguettes du lundi, initiées par l’espace Seniors du CCAS, pour danser aux rythmes de l'accordéon musette, de la guinche et des flonflons. Copaca’Bagneux, c’est aussi les vendredis de l’été, pour découvrir en famille les plus beaux airs de la musique créole, africaine ou jazz manouche.
Vous les attendiez ? "Les rendez-vous près de chez vous" s'invitent chaque mercredi dans les quartiers avec des après-midis sportives, artistiques et ludiques, clôturées le soir par un pique-nique ou un barbecue, un concert et… un film (La Vache, Nous trois ou rien, La vie rêvée de Walter Mitty…). Copaca’Bagneux vous surprendra également grâce à deux spectacles du festival "Paris l’été" dont celui du Collectif de la Bascule. Une mission taillée sur mesure et sur une piste en bois de 12 mètres de diamètre avec, en son centre, une bascule hongroise, pour cinq voltigeurs. Un sacré challenge où l’humour et l’agilité défient les lois de la pesanteur. Enfin, n’oublions pas les sorties à la mer, les petits ateliers de l’éducation, la ludothèque nomade, la médiathèque hors les murs, les courses d’orientation, les salons urbains et le bal du 13 juillet animé par Le Grand Pop, place Dampierre, avant de se retrouver au parc des sports où sera tiré, dès 23h le feu d'artifice (lire ci-contre). De quoi voyager jusque dans les étoiles.
René Zyserman
Programme : bagneux92.fr

FÊTE NATIONALE
Un feu d’artifice... mondial

Le spectacle pyrotechnique célébrant la Fête nationale se déroulera le jeudi 13 juillet à 23h au Parc des sports, 17 sentier des Monceaux. Un jour sur Terre, titre de ce feu d’artifice tiré par la compagnie Celesta, est une invitation au voyage et à la rencontre. Océans, Amérique, Grand Nord, Australie, Asie, Inde, Afrique, Europe, différentes séquences vont se succéder. Vous allez découvrir une diversité de paysages à travers une histoire en sons, en lumières et en musique. "C’est un hymne à la nature et à la vie, commente Éric Léonard, responsable de l’événementiel à la Ville. L’idée c’est qu'on n'a qu'une seule Terre et qu'il faut la préserver." La fête commence dès 20h30 sur la place Dampierre avec un bal cosmopolite animé par Le Grand POP, un groupe de "world guinguette". Là aussi, la municipalité vous propose un voyage autour du monde et vous invite à danser sur des chansons de tous les continents : samba brésilienne, rock’n’roll, valse parisienne, afro-beat, rumba congolaise… Un espace de restauration sera également proposé par le Club olympique multisport de Bagneux. Cette soirée de Fête nationale s’inscrit dans la thématique de l’événement estival Copaca’Bagneux : l'invitation au voyage, à la rencontre et à l'envol. "La scénographie évoque le métissage et la rencontre des peuples. Un thème qui sera décliné jusqu’à la Fête des vendanges, souligne Éric Léonard. Avec le feu d’artifice, les gens en prendront plein les yeux et les oreilles. " Vous êtes prévenus !

Jeudi 13 juillet
20h30 : bal place Dampierre
23h : feu d’artifice au Parc des sports

Histoire et patrimoine Haut de page

Du patronage... à l'accueil de loisirs

Autrefois, les jeudis, les enfants allaient au patronage. Aujourd'hui ils fréquentent l'accueil de loisirs les mercredis. Mais rien n'a vraiment changé...
À la fin du 18ème siècle, il s'agit d'initiatives privées (placées sous la protection d'un saint patron, d'où leur nom) ayant pour objectif de venir au secours des pauvres. Les enfants les plus démunis y sont pris en charge, éduqués, formés. Après 1850, les patronages catholiques se développent. Leur but est social mais aussi religieux : le catéchisme y est enseigné. À cette époque, les patronages laïques sont beaucoup moins nombreux, mais à partir des années 1930, ils s’organisent en fédérations, se déploient dans les grandes villes et les "banlieues rouges". Ce mouvement est très lié à celui de l’Éducation populaire. En 1936, le rapport moral du président du Patronage laïque communal insiste sur les valeurs forgeant cette institution "prolongement naturel de l'école publique qui accueille tous les enfants sans distinction. La laïcité est un système qui fait du respect fondamental de la liberté de pensée, donc de la liberté de conscience, le fondement du progrès. Nous luttons pour que nos fils et nos filles soient éclairés, instruits, pour qu'ils jugent les choses et les hommes, pour qu'ils raisonnent leur opinion à la lumière des faits et au moyen de leur esprit critique. En formant l'enfant vous bâtissez la société de demain". Après guerre, les objectifs sont clairs : "pour soustraire l'enfant aux dangers de la rue, les parents confient de plus en plus nombreux leurs enfants au Patronage. Nous voulons en faire un cercle accueillant où l'enfant acquiert le sens de la responsabilité et le goût du collectif, qui trouvent leur épanouissement dans les nouvelles méthodes actives d'éducation où l'enfant développe sa personnalité, découvre ce que le foyer familial ne lui a pas permis de discerner." (bulletin municipal de mai 1946).
C'est ainsi que les enfants du "patro" ont des "distractions saines et joyeuses" : sorties de plein-air, au zoo, cinéma, visites de musée, activités sportives, piscine à la Butte-Rouge, activités manuelles...

Coup de cœur Haut de page

Une sortie à Roland-Garros grâce au CCAS


Avec d’autres familles, j’ai participé à une sortie à Roland-Garros, organisée par le Centre communal d’action sociale. Je pratique le tennis depuis un an et c’est la première fois que j’y vais. Il y a plus d’ambiance qu’à la télévision. Durant la journée, nous avions le droit d’aller sur les courts annexes. Sur le court n° 1, j’ai pu voir le match du Canadien Milos Raonic, numéro 6 mondial et l’Espagnol Pablo Carreño Busta, numéro 21 mondial. J’ai été impressionné par les beaux échanges entre les deux joueurs mais j’ai été surpris que le moins bien classé gagne le mieux classé. Je suis également allé m’amuser au "RG-Lab" où j’ai testé le padel (une variante du tennis) et un jeu de réalité virtuelle où j’ai pu jouer sur le Court central contre l’hologramme de ma sœur. C’était trop bien. En fin de journée, on a vu Novak Djokovic pour deux jeux sur le Central car on a pu récupérer des places ! J’espère revenir en 2018 ! Sinon j’ai été content du dixième Roland-Garros de Rafael Nadal.

La page des enfants Haut de page

Il y a mille façons de participer au grand spectacle des enfants de la prochaine Fête des vendanges : fabriquer les décors, danser, sculpter des ballons, jouer des scènes, créer des marionnettes... Même si tu ne fréquentes pas un accueil de loisirs, tu peux venir aux ateliers proposés tout l'été à la Maison des arts, accompagné d'un adulte si tu as moins de 13 ans : c'est gratuit et il n'y a pas besoin de s'inscrire !
Le thème de cette année, c'est l'envol et le voyage...

Si t'es Môme, c'est le rendez-vous des enfants pour la Fête des Vendanges, au parc du Puits-Saint-Étienne les 23 et 24 septembre.
Retrouve le programme de tous les ateliers de l'été en p. 36 ou sur bagneux92.fr. Infos : 01 41 17 48 12 ou 01 46 56 40 85

» Un clip des ateliers

Évènements du mois Haut de page


Copaca'Bagneux
CONCERTS

KARPATT
Chanson française, jazz manouche, rock, rythmes sud-américains…
Vendredi 21 juillet à 20h30
Parc du Puits-Saint-Étienne

THE LOIRE VALLEY CALYPSO
Le groupe joue un calypso revisité, avec des rythmes électro-vaudou, goombay, mento propres à eux.
Vendredi 28 juillet à 20h30
Parc du Puits-Saint-Étienne

DUO MIRAL
Dans le cadre du Festival Paris l’Été
Mélodies orientales, manouches et sega mais aussi rythmes africains et accords de jazz.
Mardi 1er août à 17h
Parc du Puits-Saint-Étienne

LE BAL TAKAMBA
Ambiance tropicale sur des airs de biguine, merengue, soca, sega, bolero, calypso…
Vendredi 4 août à 20h30
Parc du Puits-Saint-Étienne

DEBADEMBA
Vendredi 11 août à 20h30
Parc du Puits-Saint-Étienne

COPA CINÉ

À la tombée de la nuit

INDIAN PALACE – SUITE ROYALE
De John Madden
Mercredi 19 juillet
Parc Nelson-Mandela

NOUS TROIS OU RIEN
De Kheiron
Mercredi 26 juillet
Dalle devant la Mairie annexe

LA VIE RÊVÉE DE WALTER MITTY
De Ben Stiller
Mercredi 2 août
Esplanade du parc François-Mitterrand

LA VACHE
De Mohamed Hamidi
Mercredi 9 août
Stade vert Pervenches/Maurice-Langlet

LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS
De Fransk Coraci
Vendredi 11 août
Parc du Puits-Saint-Étienne

QUE FAIRE PENDANT L’ÉTÉ ?

 

STAGE DE CIRQUE
Le PPCM propose des stages pour les enfants :
De 3 à 5 ans de 10h à 12h
De 6 à 11 ans de 10h à 16h
Du lundi au vendredi, du 10 juillet au 1er septembre
Pour les ados de 12 à 16 ans :
De 14h à 17h
Du 10 au 13 juillet et du 28 août au 1er septembre
PPCM – Centre des arts du cirque et des cultures émergentes

ATELIERS DE MUSIQUE
Le studio La Chaufferie propose des ateliers musicaux de MAO Production Hip-hop, jeu en groupe, chant, percussions...
Inscriptions : 06 77 57 86 06 ou 01 45 46 09 00
Du 11 juillet au 4 août de 14h à 18h
Maison de la musique et de la danse

ATELIERS

APPLI TIME
Découverte d’applications sur les iPads de la médiathèque (pour les enfants)
Vendredi 21 juillet

ÉCRITURE
Parcours dans le parc pour s’amuser avec les mots (pour ados et adultes)
Vendredi 28 juillet

STORY CUBES
En utilisant des dés, on raconte une histoire en laissant parler l’imagination de chacun (en famille)
Vendredi 4 août

FABRIQUE TON POP UP
Pour apprendre à créer des cartes animées tout en volume (en famille)
Vendredi 11 août
De 15h à 18h
Parc du Puits-Saint-Étienne

FÊTE NATIONALE


BAL DU GRAND POP
Un programme éclectique pour danser : biguine antillaise, cumbias colombiennes, sambas brésiliennes, valse parisienne, frénésie balkanique…
Jeudi 13 juillet à partir de 20h30
Place Dampierre

FEU D’ARTIFICE
Spectacle pyrotechnique intitulé "Un jour sur terre"
Jeudi 13 juillet à 23h
Parc des sports

RENDEZ -VOUS

PIQUE-NIQUE CHANTIER
Troisième édition. Invités : les artistes de "Young talents 2"
En famille, entre amis, venez partagez un moment de convivialité et de détente autour d'animations musicales, de jeux de plein air, de jeux de société...
Barbecue à disposition.
Samedi 8 juillet à 18h30
CSC Jacques-Prévert

CAFÉ TRICOT
Mercredis 12, 19 et 26 juillet
De 14h30 à 16h30
CSC de la Fontaine-Gueffier

SPECTACLE DÉBAT
Le PPCM accueille des jeunes de tous les pays d’Europe pour une semaine de rencontres et d’échanges, qui se clôturera par un spectacle de cirque suivi d’un débat sur la citoyenneté.
Vendredi 21 juillet à 16h
PPCM – Centre des arts du cirque et des cultures émergentes

COMMÉMORATION
Libération de Paris et de sa banlieue
Jeudi 24 août à 18h
Stèle André-Ox

BARBECUE ET KARAOKÉ
Apportez vos viandes à griller, des barbecues seront à votre disposition entre 12h et 14h. Le CSC de la Fontaine Gueffier offre crudités, salades, chips, fromage, pain, fruits et boissons. Les bonnes volontés seront les bienvenues pour aider à préparer tables et barbecues. Après le déjeuner, place au karaoke : venez chanter, danser, vous éclater !
Réservation indispensable : 01 47 40 26 00
Samedi 26 août à partir de 12h
CSC de la Fontaine Gueffier

La fabrique de la fête des vendanges

 

LES ATELIERS
DES PLASTIKEUSES

Fabrication d’objets volants non identifiés tout droit sortis de votre imaginaire. Ces réalisations seront utilisées pour une parade de rue.
Jeudi 13 juillet de 15h à 18h
Samedis 15, 22 et 29 juillet, 5 août de 15h à 18h
Mardis 18 et 25 juillet, 1er août de 15h à 18h
Parc du Puits-Saint-Étienne
Mercredi 19 juillet
Parc Nelson-Mandela
Mercredi 26 juillet
Place des Bas-Longchamps, Mairie annexe
Mercredi 2 août
Esplanade du parc François-Mitterrand
Mercredi 9 août
Stade vert Pervenches/Maurice-Langlet

PARADE
Ateliers de préparation de la parade d’ouverture de la Fête des vendanges
Au CSC Jacques-Prévert :
Mercredis 12, 19 et 26 juillet pour les usagers du CSC inscrits dans le pôle famille et enfance, et les habitants non usagers du CSC
Parc Nelson-Mandela (ou derrière le CSC, côté pelouse du chalet VisAvecNous en cas de fortes chaleurs)
Samedis 2, 8 et 16 septembre pour tous les usagers du CSC et les habitants non usagers du CSC
Derrière le CSC, côté pelouse du chalet VisAvecNous
Au CSC de la Fontaine Gueffier :
Samedis 2, 9 et 16 septembre

SI T’ES MÔME
Maison des arts
FABRICATION DES DÉCORS, PEINTURE, MARIONNETTES...
Du lundi au vendredi de 17h à21h, samedi de 14h à18h
Du 17 juillet au 15 septembre

PERCUSSIONS
(Réservé aux plus de 13 ans)
Mardi et jeudi de 19h à 21h
Du 18 juillet au 3 août et du 29 août au 14 septembre

SCULPTURE DE BALLONS
Pour les fabriquer le jour de la fête
Samedi de 15h à 17h
Du 22 juillet au 16 septembre

DANSE
Mercredi et vendredi de 19h à 21h
Du 2 août au 15 septembre

THÉÂTRE
Lundi et jeudi de 19h à 21h,
Du 21 août au 14 septembre

MUSIQUE ET FANFARE
Lundi et mercredi de 19h à 21h
Du 28 août au 13 septembre

FANFARE SAUVAGE PERCUSSIONS
Mardis 11, 18 et 25 juillet, 1er août
Mercredis 12, 19 et 26 juillet, 2 août
Jeudis 13, 20 et 27 juillet, 3 août
Vendredis 21 et 28 juillet, 4 août
De 14h à 18h
Maison de la musique et de la danse

Vie pratique Haut de page

 

Numéros utiles

Vos élus à votre service sur rendez-vous à l'Hôtel de ville
57, avenue Henri-Ravera 01 42 31 60 00

Horaires d'ouverture de la mairie :
Hôtel de Ville
Le matin : du lundi au vendredi de 8h30 (10h le mardi) à 12h.
L'après-midi : du lundi au vendredi de 13h30 à 17h (19h30 le mardi).
Permanences sur rendez-vous le samedi de 9h à 12h pour les passeports et cartes d'identité.

Mairie annexe
8, résidence du Port-Galand 01 45 47 62 00
Du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h (19h le jeudi).

Restauration scolaire

Les menus du mois : Consulter les menus du mois en cours

Pharmacies de garde

Vendredi 14 juillet
Pharmacie du Rond Point
6 avenue Victor-Hugo
01 46 65 87 32

Dimanche 16 juillet
Pharmacie Devaux Lebigre
39 avenue Henri-Barbusse
01 46 64 26 48

Dimanche 23 juillet
Pharmacie des Bas Longchamps
1 centre commercial les Bas Longchamps
01 46 63 04 49

Dimanche 30 juillet
Pharmacie Koskas
1 avenue du Général de Gaulle
01 47 35 97 82

Dimanche 6 août
Pharmacie de la Fontaine
4 place de la Fontaine Gueffier

Dimanche 13 août
Pharmacie du Port Galand
11 square Victor-Schoelcher
01 46 63 08 02

Mardi 15 août
Pharmacie des Bas Longchamps
1 centre commercial les Bas Longchamps
01 46 63 04 49

Dimanche 20 août
Pharmacie Mai
56 avenue de Bourg-la-Reine
01 46 64 59 73

Dimanche 27 août
Pharmacie du Pont Royal
212 avenue Aristide-Briand
01 46 65 53 20

Dimanche 3 septembre
Pharmacie de la Madeleine
16 allée de la Madeleine
01 46 63 53 74

BOULANGERIES OUVERTES TOUT L’ÉTÉ

AU ROYAUME DU PAIN
21 allée Mirabeau
01 82 00 63 05
Fermeture hebdomadaire : dimanche

B&B BOULANGERIE
162 avenue Aristide-Briand
Fermeture hebdomadaire : samedi

BOULANGERIE DELPHINE
7 rue de la Mairie
Fermeture hebdomadaire : dimanche après-midi et lundi en juillet, et dimanche et lundi en août

LE FOURNIL DE BRIAND
290 avenue Aristide-Briand
Fermeture hebdomadaire : jeudi

LES PAINS D’ANTAN
90 avenue Albert-Petit
Fermeture hebdomadaire : lundi

LA ROSE BLEUE
11 bis avenue Louis-Pasteur
37 avenue Louis-Pasteur
Fermeture hebdomadaire : lundi

MAISON CHOPIN
10 place de la Fontaine Gueffier
Ouverte tous les jours

BOULANGERIES PARTIELLEMENT FERMÉES

BOULANGERIE DES BLAGIS
80 avenue de Bourg-la-Reine
Fermeture hebdomadaire : samedi
Fermeture annuelle : du 15 juillet au 15 août

MAISON LOREL
16 place de la République
Fermeture hebdomadaire : mardi et mercredi
Fermeture annuelle : du 25 juillet au 23 août

PARIS & CO CAQUELIN
41 avenue Henri-Barbusse
Fermeture hebdomadaire : mercredi
Fermeture annuelle : du 1er au 31 août

État civil

Ils sont nés

Ahmed BAGHDADI
Assia BAROUR
Mathéo BÉLAIR AMIENS
Adem BOUAKLINE
Mikail DAGLI
Enzo DREZALIU
Mamadou FOFANA
Aïssetou GUITTEYE
Abdoulwahab HIMIDI
Nora JEVREMOVIC
Ewan KADMI
Tiana LAURENCINE
Clément LITZINGER
Manon MICHEL
Thiago MORIN
Maël RIVIER
Isaac ROY
Kavin SOUNDARAME VENGADASSALAME
Sandro TEIXEIRA PAULINO POIARES
Lucie TERRIOUX

Ils se sont mariés

Stéphane ALVES & Christelle CHEVALLIER
Cédric BRAET & Jing WANG
Pierre HOUSSEAU & Émilie PATUN
Patrick LANDRE & Céline LOSER
Cyril MANDOUKI & Merieme LAMOURI
Patrick MOLLIER & Aline HOUSSAIS
Élodie MOULIN & Cendrine RIBOT
Maurilio OLIVEIRA DA SILVA & Randa NAJEH
Dominique ROTIVAL & Pascale MEKER
Jin SUZUKI & Marie Ly TE

Ils nous ont quittés

Firouzabano AKBARALY, épouse WASRAM JETHA
Éleonora BALOG, épouse TODESCHINI
Patrick BEBIN
Tassadit BEN ABBAS, veuve NAIT MAKHLOUF
Gabrielle BOIDEVEZI
Joëlle BONVOISIN, épouse VAIANI
Jeanne BUSSAT
Pierre COCOUVI
Suzanne DARGERY, veuve JESTIN
Rosa DERDERIAN, épouse CHIRINIAN
Pierre DOMERGUE
Louise ESPINOUX
Jacques GARNIER
Andrée GIFFARD, veuve JARDET
Michel GILBERT
Monique HENRY, épouse ABRIOL
Luciano ISINGRINI
Christianne MIRIEL, veuve BERTRAND
Robert MONNY
Eugène PARANQUE
Jean PÉGARD
Claude RISLER
Jacqueline VERON, veuve CORBERY

Hommage à Marc Emane Biteghe
La Ville a appris avec tristesse le décès d'un de ses jeunes administrés dans un attentat au Mali le 18 juin dernier. Marc Emane Biteghe, 30 ans, séjournait pour affaires dans un grand hôtel de la banlieue de Bamako, lorsque deux petits groupes d'assaillants armés ont fait irruption dans l'établissement et tiré sur les clients présents, faisant quatre morts et une trentaine de blessés. Marc Emane Biteghe est décédé des suites de ce terrible attentat. L'attaque a été revendiquée le lendemain par un groupuscule proche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Marc s'était installé à Bagneux il y a cinq ans et laisse derrière lui son épouse et leurs quatre enfants, dont deux jumelles âgées de 2 mois. Marie-Hélène Amiable et son adjoint Mouloud Haddad, se sont rendus auprès de la famille le 23 juin pour l'assurer du soutien de la municipalité dans cette épreuve et, plus largement, des condoléances de toute la ville.