← Retour à l'accueil

ORU - Opération de Renouvellement Urbain

Le quartier sud de la ville de Bagneux fait l’objet, depuis 2006, d’importantes actions de développement social et de revitalisation urbaine dans le cadre de la politique de la Ville via une Opération de Renouvellement Urbain.

Un peu d'histoire

Ce quartier a vu son paysage plusieurs fois bouleversé au cours des siècles.

  • Jusqu’au milieu du XXe siècle, la butte de Bagneux était occupée par des cultures maraîchères et horticoles, seul le bas de la pente était loti de pavillons.
  • Le sous-sol est composé de carrière de gypse dont l’exploitation a commencé au XVIIIe siècle, sur le plateau.
  • Des sources et ruisseaux d’autrefois, il reste la Fontaine Gueffier, érigée en 1767, permettant la culture sur les coteaux de la butte jusqu’aux années 1950-1960.
  • En 1957, aménagement du haut de la bu tte et terrassement du site en paliers pour construire le grand ensemble des Tertres et Cuverons.
  • La signature de la convention partenariale pour la mise en oeuvre de l'Opération de Renouvellement Urbain (ORU) en 2006, a permis de lancer une phase importante de grands travaux qui s’achèveront mi-2016, donnant ainsi une nouveau visage aux quartiers sud de Bagneux.

Les principales réalisations de l'ORU

Démolition-reconstruction de l'ensemble des équipements publics

Groupe scolaire Paul-Eluard

Le tout nouveau groupe scolaire Paul-Éluard a accueilli ses élèves pour la rentrée de septembre 2011. Il comprend :

  • 1 école maternelle de 9 classes.
  • 1 école élémentaire de 10 classes + 1 CLIS (Classe pour l'Inclusion Scolaire).
  • 1 parvis public de 600 m2.
  • 2 salles de restauration.
  • 4 cours de récréation.
  • 1 centre de loisirs et d’accueil périscolaire d’une capacité de 60 à 80 enfants.

Centre Social et Culturel de la Fontaine Gueffier

Un CSC bien plus moderne et surtout plus grand, trônant telle la proue d'un navire au carrefour de la rue de la Fontaine et des Cuverons, a ouvert ses portes en mars 2012. Equipement phare des quartiers sud, il permet d'accueillir :

  • Toutes les activités du Centre Social et Culturel existant, la Direction de projet.
  • Des locaux associatifs.
  • Une nouvelle salle de quartier.

Halle des sports Janine-Jambu

La halle des sports Janine-Jambu a vécu ses premiers tournois sportifs en mars 2013. Elle comprend :

  • 1 salle omnisports de 1 300 m2.
  • 1 salle de remise en forme : musculation et cardio-training.
  • 1 salle polyvalente : arts martiaux (partie dojo) et activités fitness.
  • 400 places dans les tribunes, dont 10 places pour personnes à mobilité réduite.

Réaménagement de l'ensemble des espaces publics

Réfection des voies, trottoirs et parkings

  • la rue des Tertres entièrement réaménagée
  • création de l’esplanade des Tertres à l’angle de la rue de la Fontaine et de la rue des Tertres
  • Aménagement du carrefour de la Fontaine Gueffier
  • Création de l’allée des Marronniers

Prolongement du parc François-Mitterrand

L'extension du parc François-Mitterrand, inaugurée en mai 2014, permet de désenclaver le quartier et de le relier par un chemin de verdure au reste de la ville.

  • C'est le quatrième et dernier équipement public livré dans le cadre de l'opération de renouvellement urbain du sud de la ville. Démarrés en 2012, les travaux, sous maîtrise d’ouvrage de la SEM92, sont désormais achevés. La surface de l’extension est d’un hectare, s’ajoutant aux 5,5 hectares d'espace vert existant.

    • Au point haut, une placette parvis fait la liaison avec le parc existant et marque l’entrée de cette extension.
    • Une passerelle renforce l’effet de découverte et d’ouverture sur le paysage de la vallée et assure la continuité d’un cheminement conçu pour permettre la traversée du parc aux personnes à mobilité réduite, et ceci malgré la forte pente du terrain.
    • Au cœur du parc, deux terrasses : une esplanade minérale en partie arborée est prolongée en pente douce par une terrasse verte.
    • « D'une rive à l'autre » l’œuvre de Gérard Roveri est exposée dans la partie sud de l'extension du parc (aire de jeux). Cette oeuvre dresse cinq pirogues en pin noir de 6 mètres de haut, une invitation au voyage
    • Le parc s’achève du côté de la rue des Tertres avec une aire de jeux pour les enfants.

Logements

Renouveler l’habitat, pour rendre au quartier son attractivité et favoriser une plus grande mixité sociale faisait partie des exigences des élus. Le programme de construction de logements comprenait des résidences en accession libre et sociale à la propriété, des logements locatifs privés (71 logements réalisés par la Foncière Logement), l’immeuble des Cuverons réhabilité et les logements d’Icade repris en gestion par des bailleurs sociaux.

  • Réhabilitations de la barre des Cuverons, du 11 rue des Tertres, du 1 rue des Tertres et du 21 rue des Cuverons.
  • Démolition de la barre des Tertres (365m de long - 273 logements) et relogement des habitants dans plusieurs programmes de 273 logements sociaux déjà livrés, en cours de construction ou à venir à travers la ville (Porte d'en bas, Atac Pasteur, Zac du Moulin Blanchard, résidence des Blains et Zac Éco-quartier Victor-Hugo).
  • Construction de 400 logements en accession libre et sociale à la propriété par le groupement de promoteurs (K&B, Cogedim et Logipostel).
  • Construction de 71 logements en locatif libre.

Opérations en cours

    • Fontaine-Gueffier : 148 logements (56 en accession sociale et 92 en accession libre).
      Livraison début 2016.

Commerces

1000 m2 de surface commerciale vont être créés en rez-de-chaussée de l’opération Fontaine Gueffier, au pied des nouveaux immeubles. La municipalité, en relation avec le promoteur, privilégie l'implantation de commerces d’hyper-proximité : supérette, boulangerie, pharmacie, boucherie...

Consultation des habitants

En 2011 : les projets pour la réalisation de logements et de commerce sont présentés aux habitants.

Deux expositions dont une mobile qui a bougé aux quatre coins de la ville furent créées. Elles ont accueilli plus de 1 000 Balnéolaises et Balnéolais.

Un appel au volontariat a été lancé par la Ville pour constituer un jury citoyen appelé à se prononcer sur les projets qui sortiront de terre. 109 habitants ont fait acte de candidature.

Des sessions de formation furent organisées pour les habitants tirés au sort afin de les sensibiliser sur les enjeux du choix qui leur sera demandé de faire, leur apprendre à lire des plans d’architectes complexes et mieux connaître les différents matériaux de construction.

Le 7 novembre, un jury composé de six élus dont Madame le maire, six citoyens et six professionnels de l’aménagement et de la construction s'est réunit pour se prononcer sur les différents projets qui furent ensuite soumis au vote.

En février 2012, une exposition des projets retenus a été présentée aux habitants.

Coût de l'opération de renouvellement urbain

Cette opération aura coûté 174 millions HT au total. Elle est co-financée par :

  • l'État via l'Agence nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), 20%.
  • le conseil départemental, 15%.
  • le conseil régional, 7%.
  • la Caisse des dépôts et consignations, 0,2%.
  • les bailleurs, 39%.
  • la Ville de Bagneux, 8%.
  • Plus 11% de charges foncières.