← Retour à l'accueil

Rénovation de la Pierre plate

Le 3 mars 2015, après des mois de lutte conjointe des habitants du quartier et des élus de Bagneux, le conseil d'administration de l'Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) a décidé de qualifier le quartier de la Pierre plate en "quartier d'intérêt national". Cela permettra de bénéficier de financements substantiels (jusqu'à 20 millions d'euros) pour sa réhabilitation et sa rénovation. La Pierre plate va pouvoir s'inscrire dans l'évolution globale de la ville, profiter pleinement des évolutions engendrées par l'arrivée des deux métros et la construction de l'Éco-quartier Victor-Hugo.

Engagé dans le label ÉcoQuartier

En  décembre 2015, le ministère de l'Égalité des territoires et du Logement prévoit d'accorder son précieux label "ÉcoQuartier" à l'ensemble du projet du quartier nord, qui englobe à la fois la ZAC Victor-Hugo et la Pierre plate. Examiné à la loupe par les experts gouvernementaux, le projet est donc reconnu dans sa démarche de développement durable et verra sa labellisation définitivement confirmée lorsque la moitié du projet sera livrée.

Le label ÉcoQuartier est une reconnaissance du caractère exemplaire du projet en termes de réponse à l'urgence climatique et énergétique, d'amélioration du quotidien, de dynamisation du territoire et de volonté de "faire la ville autrement".


Les habitants au cœur du projet

La mobilisation

  • Rassemblements, assemblée générale, délégations au ministère, pétition de 3 000 signatures lancée dès septembre 2014, en l'espace de quelques mois, les habitants de la Pierre plate se sont fortement mobilisés, avec leurs élus, pour défendre un projet de rénovation.
    Ils ont exigé "le meilleur pour la Pierre plate", ce message collectif, citoyen et politique, a été finalement entendu.
    Dans ces conditions, il est important que le projet définitif soit élaboré en concertation avec associations, bailleurs, services municipaux, partenaires institutionnels et bien sûr les habitants.
    Ces derniers seront très prochainement invités par la municipalité à émettre leur opinion.

Le conseil citoyen

Le conseil citoyen intègre 20 habitants et acteurs locaux du quartier. Son rôle est de favoriser la participation des habitants dans le cadre du contrat de ville en lien avec les acteurs institutionnels. Le conseil citoyen donnera son avis tout au long de l'élaboration et pendant la mise en action du Programme de renouvellement urbain et social (PRUS). Le conseil s'est réunit plusieurs fois en 2015 pour échanger sur des problématiques de relogement.

Comme présenté lors de la réunion publique du 18 février, le conseil citoyen travaille actuellement avec Domaxis sur les conditions précises du relogement : questions liées aux conditions de déménagement ou aux possibilités de relogement sur le quartier nord.

Le conseil citoyen va aussi s’emparer d'un nouveau projet : le travail sur la mémoire du quartier, en lien avec le centre social et culturel Jacques-Prévert.

Réunions publiques

Les grandes lignes du projet/désenclavement du quartier

La logique de désenclavement du quartier s'effectuera en démolissant les barres Mozart et Rossini ainsi qu'une démolition partielle de la barre Debussy. Cela créera un axe nord-sud et redessinera les potentialités de construction du quartier. De nouvelles voiries et ouverture sur les futurs métros seront créées, ainsi que des liaisons douces pour sécuriser les déplacements des piétons et des vélos.

Effort sur les logements

  • 520 logements neufs au sein du quartier.
  • 270 logements démolis : Mozart et Rossini en totalité, Debussy cages d'escalier 6 et 7.
  • 579 logements réhabilités : Chopin et Prokofiev et patrimoine restant Debussy (299 logements).

Développer l'économie

  • En s'appuyant sur les dynamiques commerciales du quartier nord, impulsées par l'arrivée des deux métros.
  • Formation et emploi sur les chantiers.

Équipements publics

  • 3 équipements publics souhaités en reconstruction complète : le centre social et culturel Jacques-Prévert, la crèche Prokofiev et le gymnase Joliot-Curie.
  • Réflexion sur la réhabilitation et/ou l'extension du collège Joliot-Curie.

Favoriser le vivre ensemble

  • Création d'espaces publics de qualité où les gens pourront se retrouver : places publiques, zones de jeux pour les enfants et les jeunes.
  • Aménagement des bas d'immeubles.
  • Valorisation des espaces verts et des circulations piétonnes ou douces dans une démarche de développement durable.
  • Requalification de tous les espaces publics.
  • Création de nouvelles voiries pour désenclaver le quartier

Les grandes étapes du projet

  • Septembre 2014 - mars 2015
    Mobilisation des habitants : pétition de 3000 signatures pour demander des moyens pour la rénovation du quartier.
  • 3 mars 2015
    Labellisation du quartier de la Pierre plate en quartier d'intérêt national dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain.
  • Février 2016 - Juin 2016
    Déroulement de l'enquête sociale en vue du relogement.
  • Fin 2016
    Signature du protocole de préfiguration du projet de renouvellement urbain et social.
    Lancement des études d'approfondissement du projet de renouvellement urbain et social de la Pierre Plate.
  • 2e semestre 2017
    Démarrage des 1er relogements.
  • 1er trimestre 2018
    Signature de la convention partenariale pour la mise en œuvre du projet de renouvellement urbain et social de la Pierre plate.
  • Mi-2017 à mi-2019
    Démarrage des premiers travaux de réhabilitation (Chopin, Prokofiev, Debussy).
  • 2019
    1e démolitions.

Démolitions - relogement - réhabilitations

Lors de la rencontre publique du 1er octobre 2015, Monsieur De Nijs, directeur général du bailleur Domaxis, a exposé les principes retenus.

L'enquête sociale

Elle était nécessaire pour mieux connaître la situation individuelle de chaque locataire et ses attentes et besoins en terme de relogement. Quatre enquêteurs de l’association Soliha répartis en deux équipes ont réalisé ces enquêtes auprès de 262 ménages impactés par les démolitions du projet. Les informations recueillies permettront de préparer le processus de relogement dans les meilleures conditions.

Au total, 262 ménages (locataires + personnes hébergées) ont été interrogés, soit 227 logements sur les 270 concernés par les démolitions.

Les conditions de relogement

  • Les locataires en titre et les ascendants/descendants pouvant justifier d'une présence d'au moins d'un an dans le logement (décohabitation) seront relogés.
  • Pour une taille de logement égale, il n'y aura pas de hausse des dépenses pour les locataires relogés.
  • Le relogement se fera sur la ville, et autant que possible à proximité du quartier nord, pour ceux qui le souhaiteront.
  • Trois propositions de relogement adaptées à chaque ménage seront faites.
  • L'amicale de locataires et le conseil citoyen travaillent à la rédaction d'une "charte du relogement".

La réhabilitation

Pour les logements réhabilités, il n'y aura pas de hausse des dépenses pour les locataires concernés.

Financement

Obtenir ces crédits de l'État via l'Anru (jusqu'à 20 millions d'euros), va permettre de solliciter des financements au Conseil départemental, au Conseil régional, à la Caisse des dépôts et consignations, à l'ADEME afin de construire un projet de qualité pour réhabiliter entièrement ce quartier dans les années à venir.

La Ville participera également au financement de ce projet estimé à plus de de 100 millions d'euros.

Le bailleur Domaxis finance principalement l'opération de réhabilitation.


Chiffres clés

Le projet (les chiffres clés du projet)

    • 1960 construction de la cité de la Pierre plate
    • 850 logements sociaux
    • 2 500 habitants
    • + de 1 400 enfants scolarisés dans les groupes scolaires du quartier nord
    • 100 coût estimé (en millions d'euros) du projet de rénovation urbaine
    • 579 logements réhabilités et résidentialisés
    • 270 logements démolis : 192 logements Mozart et Rossini, 78 logements pour Debussy (cages d'escalier 6 et 7)
    • 3 équipements publics souhaités en reconstruction : centre social et culturel, crèche et gymnase.
    • 520 logements neufs construits sur le quartier
      dont 130 logements sociaux

Petit lexique pour comprendre le projet

ANRU [Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine]
L'ANRU conseille et soutient financièrement les collectivités locales dans la réalisation de leurs projets de rénovation urbaine.

Convention de renouvellement urbain
Document contractuel qui détermine les différents projets opérationnels et les moyens de leur mise en œuvre.

Contrat de Ville
Contrat conclu entre l’État et les collectivités territoriales, visant à organiser la mise en œuvre d’actions concrètes et concertées pour améliorer la vie quotidienne des habitants dans les quartiers connaissant des difficultés, et prévenir les risques d’exclusion sociale et urbaine. Ils prennent la forme d’un contrat unique ou d’un accord cadre intercommunal, et reposent sur 3 piliers : la cohésion sociale, le développement économique et le cadre de vie et renouvellement urbain.

MOUS [Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale]
Elle est chargée d’assurer le suivi des relogements et de l’accompagnement des habitants en s’appuyant sur l’enquête sociale. Elle est l’interlocuteur direct des locataires pendant tout le processus. Sur la Pierre plate, la mission sera menée par le bailleur social DOMAXIS.

Protocole de préfiguration
Document qui précise les ambitions du projet urbain et intègre l’ensemble des moyens financiers, humains et en études permettant d’aboutir à la réalisation de la convention partenariale dite "Convention ANRU".

PRUS
Projet de Renouvellement Urbain et Social

NPNRU
Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain

Fil rouge