← Retour à l'accueil

ZAC écoquartier Victor-Hugo

L'arrivée – tant attendue – de la ligne 4 à Bagneux, fut l'occasion de repenser tout le quartier alentour. La municipalité s'est engagée à en faire un éco-quartier, c'est à dire un quartier tourné vers le développement durable. L'objectif est de mêler des commerces, des logements, des activités économiques, des équipements publics, des circulations douces et de privilégier les transports en commun.


Engagé dans le label ÉcoQuartier

En  décembre 2015, le ministère de l'Égalité des territoires et du Logement prévoit d'accorder son précieux label "ÉcoQuartier" à l'ensemble du projet du quartier nord, qui englobe à la fois la ZAC Victor-Hugo et la Pierre plate. Examiné à la loupe par les experts gouvernementaux, le projet est donc reconnu dans sa démarche de développement durable et verra sa labellisation définitivement confirmée lorsque la moitié du projet sera livrée.

Le label ÉcoQuartier est une reconnaissance du caractère exemplaire du projet en termes de réponse à l'urgence climatique et énergétique, d'amélioration du quotidien, de dynamisation du territoire et de volonté de "faire la ville autrement".

Présentation du projet 

Retrouver le projet de l'éco quartier tel qu'il a été présenté à une délégation japonaise en visite lors de la COP 21 qui s'est déroulée fin 2015 à Paris.

Ces militants de la défense de l'environnement venu directement de Tokyo ont longuement débattu, à la Maison des projets, avec Marie-Hélène Amiable ainsi que plusieurs élus et habitants de Bagneux.

» Présentation projet Eco-Quartier nord : 3 décembre 2015

Les ambitions du projet urbain

    • Faire de la gare un point central du quartier
    • Relier plus fortement les quartiers entre eux
    • Favoriser la création d'emplois et le développement économique
    • Valoriser le végétal et structurer le quartier par une trame verte.
    • Marquer l'entrée de ville par un traitement architectural affirmé
    • Favoriser une densité maîtrisée autour de la gare et favoriser la diversité des programmes et la mixité sociale
    • Créer et rénover des équipements publics au service de tous
    • Intégrer les préoccupations environnementales

Maîtriser la spéculation immobilière

Pour contenir la spéculation immobilière autour du métro, la municipalité a créé une charte de la construction et de la promotion à l'attention des promoteurs. Avec obligation précise de vendre les logements 10% en dessous du prix du marché et même jusqu'à 20% en dessous pour les primo-accédants.

Par ailleurs, un cahier de prescriptions architecturales, urbaines et paysagères fixe des normes contraignantes pour les choix des matériaux.

Concevoir le quartier avec ses habitants


Une large concertation effectuée depuis 2010  a enregistré une forte mobilisation de l’ensemble des habitants et une participation citoyenne active.

Ces différents temps de concertation ont  permis de travailler directement sur la conception du projet urbain.

  • Lors d'ateliers, les architectes-urbanistes étaient invités à participer et un réel dialogue a pu se mettre en place avec les habitants.
  • Des actions auprès des jeunes ont été développées autour d’activités ludiques, afin de les sensibiliser à la transformation de leur ville et à tous ses aspects.
  • Des balades urbaines ont également été organisées dans d’autres villes, pour voir ce qu’il se passe ailleurs et échanger ensemble sur d’autres territoires.

Il ressort de ces différentes rencontres :

  • Une demande de connexion des espaces publics en relation avec l’accès aux différents équipements publics du quartier nord
  • La volonté d’animation urbaine « sans les nuisances… »
  • Des inquiétudes concernant les travaux en tranchée ouverte
  • Le souhait d’une grande place urbaine piétonne « pacifiée » pour le pôle des gares
  • Une inquiétude concernant des constructions de logements sur le Parc Robespierre, avec une demande d’amélioration des espaces de jeux et d’aménagement paysager

Les rendez-vous proposés

Les acteurs du projet

  • La Ville de Bagneux est l’initiatrice du projet. Elle en assure la cohérence globale en veillant à la mise en œuvre des orientations municipales. Elle pilote et coordonne les principaux acteurs. Après concertation, elle a créé la Zone d’Aménagement Concerté "Ecoquartier Victor-Hugo" en 2007, modifiée avec une nouvelle création en 2011, avec pour objectif un réaménagement global du territoire, par anticipation sur le prolongement du métro (ligne 4) et de l’interconnexion avec la ligne 15 du Grand Paris.
  • La SEMABA a été désignée par la ville de Bagneux comme aménageur de la ZAC le 26 juin 2007, puis en 2012 compte tenu de l’évolution du projet. Elle est chargée de la mise en œuvre du projet urbain, des acquisitions foncières et immobilières indispensables aux constructions et aménagements (voiries, réseaux…).
  • Dans le secteur compris entre les rues Romain-Rolland et Gustave-Courbet, ainsi que sur l’îlot gare, une partie des acquisitions foncières ont été confiées à l’EPF92 (Etablissement Public Foncier des Hauts-de-Seine.
  • Afin d’élaborer un projet urbain global, l’agence d’architecture et d’urbanisme Arte Charpentier a été missionnée.
  • Une assistance à maîtrise d’ouvrage pour toutes les prescriptions environnepmentales a été confiée au cabinet Penicaud sur tout le territoire de la ZAC, futur éco-quartier.
  • Pour le prolongement du métro ligne 4 et la ligne 15 du Grand Paris Express, la ville travaille en étroit partenariat avec trois acteurs : le STIF, la RATP et la Socité du Grand Paris. L’État, la Région, le Conseil général et la Société Grand Paris cofinancent le projet.

Chiffres clés

    • 19 hectares
    • 1 500 logements
    • 25 000 m2 de commerces
    • 110 000 m2 de bureaux
    • 4 000 habitants supplémentaires
    • 9 000 emplois créés
    • 1 nouvelle école
    • 1 crèche reconstruite et agrandie
    • 1 équipement « multifonctionnel » de 4000 m2.
    • 1 coulée verte pour les piétons et vélos au coeur de l’écoquartier
    • 1 nouveau jardin public et de nouveaux espaces verts
    • 1 rue nouvelle et les rues existantes réaménagées…

Calendrier du projet

  • La nouvelle ZAC créée en 2011, une opération d’envergure,
    confiée à la SEMABA, sur 10 ans :

    • 2012-2013
      les 1ers travaux préparatoires (démolition, réseaux…)
    • 2014-2017
      construction des 1ères opérations à l’arrière du théâtre et sur la rue de Verdun
    • 2016-2020
      aménagement des îlots entre Rolland/Courbet et sur la RD920
    • 2018-2024
      aménagement de l’îlot gare et ses abords.
  • Perspective jardin public ecoquartier

    Travaux d'assainissement rue Stalingrad.

    Démarrrage des travaux de génie civil de la future gare, le long de l'avenue Henri-Barbusse.

    Future place des jardins du théâtre.

Les travaux en cours


Rue Assia Djebar

Scène et Parc

Construction d'un immeuble comprenant 25 logements en accession à la propriété et 43 logements sociaux. En rez-de-Chaussée, construction d'une crèche de deux fois 45 berceaux.

Maîtrise d'ouvrage : Efidis

Opérations livrées


Avenue aristide Briand

Résonance

Opération de 25 000 m2 bureaux
Promoteur CODIC
Architecte Agence SCAU

Rue de Verdun

Immeuble Flora Verde

Opération de 72 logements R+7
Promoteur CIBEX
Architecte Agence Brelan d’arch

Rue Assia Djebar

Les jardins du théâtre

Une opération de 53 logements R+6
avec commerces en rez de chaussée
Promoteur IIDF
Architecte Agence Nunc
Une opération de logements R+6
avec la nouvelle en rez de chaussée.
(à venir)

Fil rouge