Ecoutez

Développement durable

Géothermie

Née d'une volonté municipale de proposer une ressource énergétique propre, durable, à coût maîtrisé, la géothermie s'inscrit pleinement dans la politique de développement durable de la ville. La ville de Bagneux a reçu la médaille de l'Ordre national du mérite pour cet ouvrage.

La géothermie vise à atteindre deux objectifs opérationnels : l'un écologique, en économisant les ressources d'énergie non renouvelables tout en réduisant l'émission de gaz à effet de serre et les pollutions atmosphériques ; l'autre socio-économique, avec une maîtrise de la facture énergétique des consommateurs qui n'auront plus à subir les fluctuations de la hausse des prix du gaz ou du pétrole. Cela participera ainsi à la réduction de la précarité énergétique.

Comment ça marche ?

La terre se réchauffe au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans ses entrailles et augmente en moyenne de 4°C tous les cent mètres.

Le sous-sol du Bassin parisien regorge de nappes d'eau profondes, naturellement chaudes.

La géothermie consiste à utiliser cette source de chaleur pour le réseau de chauffage urbain.

Ce n'est pas directement l'eau de la nappe qui va être utilisée mais sa chaleur, extraite au niveau d'une centrale géothermique.

Cliquez sur l'image pour mieux comprendre -->

Comment fonctionne la géothermie à Bagneux ?

Les travaux d'aménagement du terrain Foch où est construite la centrale géothermique ont débuté en août 2014. Le forage des puits s'est terminé en mars 2015.

Deux puits ont éte forés jusqu'à la nappe d'eau chaude appelée dogger, située à environ 1 500 mètres de profondeur.

Dans le premier puits, l'eau, à une température d'environ 65°C, est remontée par un système de pompage à raison de 250 à 280 m3 par heure jusqu'à un échangeur thermique situé en surface.

Cet échangeur récupére les calories de l'eau, avant de la réinjecter dans la nappe grâce au second puits. La température de l'eau réinjectée est alors inférieure à 36°C.

Éloignés de quelques mètres seulement en surface, les deux puits aboutissent à 1,5 kilomètre l'un de l'autre en profondeur pour éviter de refroidir l'eau puisée. Ce système fonctionne en circuit fermé afin de préserver l'équilibre chimique de la nappe.

La chaleur récupérée par l'échangeur et celle produite en complément par une pompe à chaleur servent à chauffer l'eau circulant dans le réseau de chauffage urbain.

Ce réseau, construit sous la ville, relie un ensemble de sous-stations situées dans les bâtiments ayant choisi de se raccorder à la géothermie. Il fait environ douze kilomètres de long et dessert environ 9500 logements.

Certains bâtiments municipaux sont reliés au réseau de géothermie : la salle des fêtes Léo-Ferré, le Centre municipal de santé, les gymnases Henri-Wallon, Romain-Rolland et de la Halle des sports Janine-Jambu, ainsi que tous les groupes scolaires de la ville à l'exception de la maternelle Paul-Langevin, qui n'est pas située sur le tracé du réseau.

 

Châtillon se branche sur Bagneux

La moitié du territoire de Châtillon est raccordée au réseau géothermique de Bagneux depuis juillet 2015. D'une longueur d'environ 3 km, ce raccordement représente 1 300 équivalents logements supplémentaires chauffés par géothermie. La demande de la Ville de Châtillon a été validée par le Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour les énergies et les réseaux de communication (SIPPEREC) puisque la centrale géothermique de Bagneux avait la capacité suffisante pour déborder du territoire communal. Une bonne nouvelle, car plus il y a d'équipements et de foyers raccordés, plus le prix est avantageux pour chaque abonné.

Les travaux du réseau de canalisations

 Les travaux se sont déroulés en phases successives et ont permis aux futurs abonnés du réseau de chaleur d'être raccordés à la centrale géothermique à l'automne 2016.

Ces travaux ont nécessité de réaliser des tranchées sur les voies en question et donc des aménagements de circulation. Toutes les mesures nécessaires ont été mises en œuvre pour éviter la gêne occasionnée par ces travaux. Ils étaient réalisés en semaine entre 8h et 18h.

 

Bagéops, filiale de la société Dalkia, déléguée pour construire la centrale et le réseau géothermique à Bagneux, a mis en place un site Internet précisant les modalités et les étapes du projet.

Découvrez en quelques questions si votre logement ou votre lieu de travail peuvent être raccordés...

N° vert de Bageops 0801 820 024

 

 Le calendrier 2016

Mai

  • Installation de la pompe à chaleur
  • Essais et mise en service du réseau de géothermie

Juin

  • La centrale est opérationnelle et partiellement achevée (équipements intérieurs)

Septembre 

  • La centrale est complêtement achevée (aspects extérieurs)
  • Les villes de Châtillon et Fontenay-aux-Roses sont partiellement raccordées au réseau

Octobre

  • Mardi 11 : Inauguration officielle de la centrale
  • Samedi 15 : journée portes ouvertes de 13h à 17h
  • Réaménagement des espaces verts autour de la centrale
  • Début de la saison de chauffe

 

Les chiffres clés

  • Plus de 9500 logements, les écoles de la ville et d'autres bâtiments communaux sont chauffés par la géothermie
  • 1300 logements chauffés à Châtillon, raccordé à la centrale de Bagneux
  • Plus de 60% de la chaleur est produite par la géothermie
  • Longueur du réseau : 12 km auxquels s'ajoutent les 3 km du réseau de Châtillon
  • 13 mégawatts d'énergie fournie par la pompe çà chaleur couplée à la géothermie
  • Rejet évité de 15 000 tonnes de CO2 chaque année

 

La carte du réseau de la géothermie

Infos pratiques

Téléchargements

Fil rouge