Ecoutez

Développement durable

Service des espaces verts

Le service municipal des espaces verts met ses pratiques de travail en adéquation aux objectifs de développement durable fixé par Vallée Sud -Grand Paris : biodiversité, élimination de pesticides, récupération des eaux pluie…

Une gestion différenciée

Le service des espaces verts de Bagneux a recours à la gestion différenciée depuis 1995. Certains sites sont classés au Schéma départemental des Espaces naturels sensibles, et notamment l’espace de la Lisette, dans lequel se trouvent trois mares, riche d’une centaine d’espèces végétales différentes, et de la présence de batraciens et d'une petite faune, y compris oiseaux, très diverse.

Le miel de Bagneux

La Ville, en partenariat avec l'association Bagneux Environnement, développe l'activité apicole sur son territoire. Ainsi 3 ruches de type Warr-Guillaume Frères ont été installées sur le terrain de la Lisette pour favoriser la pollinisation du territoire et améliorer la qualité de la biodiversité ambiante.

Jardins éducatifs et jardins ouvriers

Chaque école dispose d’un jardin éducatif, où les élèves cultivent fruits, légumes et herbes aromatiques sous la tutelle de leurs enseignants.

Bagneux compte également 36 parcelles de jardins ouvriers ou familiaux, d’une superficie de 150 à 200 m² chacune, ainsi que des jardins partagés, dont le potager éphémère de la Fontaine Gueffier.

Un traitement écologique des végétaux

Sur tous les végétaux de la ville, la vigne y compris, mais également sur la voirie, les engrais chimiques et les traitements phytosanitaires ont fait place à des produits biologiques et à des procédés naturels. Binette, paillage et désherbage mécanique ont remplacé les désherbants chimiques.

Une meilleure gestion de l’eau

Les eaux de pluie sont récupérées au niveau des serres municipales, et servent à l’arrosage des plantes qui s’y trouvent. Tous les jardins éducatifs de la ville et le potager de la Maison des Arts sont également équipés de récupérateurs d’eau de pluies et de composteurs.

De nombreux espaces verts sont équipés de réseaux d’arrosage automatique, dont la gestion pour une partie d’entre eux est centralisée. Ce nouveau système permet de programmer un arrosage au plus près des besoins de chaque espace, détecter les éventuels problèmes techniques (pannes, fuites, mauvaise programmation du système), et par conséquent réduire la consommation d’eau. Seules trois villes en région parisienne ont adopté la gestion centralisée de l’arrosage automatique, Bagneux étant celle qui l’utilise à plus grande échelle : entre 2010 et 2013, 11 nouveaux sites ont pu bénéficier de cette gestion centralisée.

Fil rouge